Un nouveau café littéraire parisien à "L'Impondérable"

Un nouveau café littéraire parisien à "L'Impondérable"

Ce nouvel espace de débats ouverts à toutes et à tous se veut une des voies d'échange et de réflexion pour sortir des sentiers battus.

C'est dans une belle ambiance conviviale que se tient le nouveau café littéraire parisien au café l'Impondérable, situé au 320, rue des Pyrénées dans le XXe arrondissement. Ouvrir les vrais débats, oser s'exprimer sans aucun tabou mais sans aucune animosité car on peut toujours dire à l'autre qu'on est pas d'accord avec lui mais sans l'insulter, telle est la philosophie de ce nouveau café littéraire.

Animé par l'écrivain Youcef Zirem, ce nouveau café littéraire a déjà reçu le 17 septembre dernier, l'écrivain Vanessa Kientz qui a parlé longuement de ses diverses créations littéraires, de son expérience de professeur, de sa perception des mots et du monde.

Le 24 septembre passé c'était au tour de l'écrivain Akli Drouaz de venir parler de ses deux livres axés sur les affres de l'exil. Musicien également, Akli Drouaz est un écrivain qui a restitué tant de pérégrinations avec beaucoup de sensibilité et de sincérité. Pour le dimanche 1er octobre, à 15h, le café littéraire de "L'Impondérable" reçoit l'écrivain Claire Barré qui vient de publier aux éditions Robert Laffont un essai dont tout le monde parle, Pourquoi je n'ai pas écrit de film sur Sitting Bull. Récit poignant et vrai, le livre de Claire Barré interpelle les consciences sur plusieurs sujets.

Scénariste de talent, auteure inspirée de trois précédents romans, Claire Barré est désormais une voix qui compte dans la littérature française d'aujourd'hui. Pour le dimanche 8 octobre 2017, le café littéraire de "L'Impondérable" recevra le valeureux moudjahid Djoudi Attoumi qui a raconté la guerre de libération algérienne dans plusieurs livres.

Cette rencontre constituera certainement un moment d'échanges et d'analyse fort intéressant sur le parcours d'un pays qui se cherche. L'entrée est libre dans ce café littéraire qui promet beaucoup, et qui a les capacités de devenir une référence parisienne dans peu de temps.

Farid At Mansour


Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?