Conflit Tebboune - Haddad : l'empire ETRHB contre-attaque

Conflit Tebboune - Haddad : l'empire ETRHB contre-attaque

Le groupe ETRHB dénonce ce samedi 5 août une "campagne hostile de dénigrement" dont il est victime.

Ali Haddad a mis en avant ses "engagements envers le pays" et sa totale loyauté au président de la République et exprime son étonnement des attaques qu'il qualifie de "régulières et virulentes" envers sa personne.

Ali Haddad a pris le plus grand soin dans sa déclaration, d'éviter une confrontation directe avec le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune, préférant parler de "parties" hostiles" de "milieux malveillants" et "d'arguments fallacieux".

Le patron du FCE s'est également expliqué sur les dernières mises en demeure dont son groupe a fait objet et croit qu’elles ont été traitées " d’une manière outrageusement sélective, alimentés par des « fuites » organisées par presse interposée et relayés par des réseaux diversement intéressés ; pour engager une formidable machine de propagande qui s’acharne à me présenter comme étant un prédateur des richesses nationales."

Le patron des patrons a tenu à apporter ses éclaircissements concernant plusieurs "rumeurs" qui circuleraient à son égard notamment l’attribution de contrat de Gré à Gré, "les prétendues avances forfaitaires d’un (01) Milliard de Dollars (110 Milliards DA) perçues depuis 2010 à ce jour" et le parcours douteux du groupe qu'il préside.

Nous vous proposons ci-dessous, le communiqué de Ali Haddad dans son intégralité.

La campagne hostile, dont j’ai fait l’objet récemment, et le Groupe que je dirige, était d’une violence et d’une férocité inouïes qui, légitimement, appelle à des questionnements sur ses objectifs réels et que cette soudaine coordination des agressions suggère une préméditation de l’acte.

Il est dans toutes les mémoires que les premières attaques sont intervenues suite à mes prises de positions, à l’occasion de rendez-vous importants dans la vie de notre pays, que, du reste, j’assume avec conviction.

Ces attaques sont devenues plus régulières et non moins virulentes depuis mon élection à la tête du FCE qui, pourtant, a eu lieu dans une totale transparence et à l’unanimité des voix.

La dernière forme d’expression de la campagne de dénigrement à mon endroit s’est basée sur des arguments fallacieux autour des mises en demeure adressées au Groupe ETRHB. En dépit du caractère ordinaire et usuel de cette procédure entre Un Maître d’Ouvrage et une Entreprise de réalisation, des milieux malveillants s’en sont saisis pour construire des scénarios invraisemblables tendant à une désinformation délibérée de l’opinion.

En effet, des milieux agissant dans l’ombre ont pris ce prétexte des mises en demeure, dont ont été pourtant destinataires plusieurs autre entreprises aussi bien Publiques, Privées qu’Etrangères, pour ne cibler que le Groupe ETRHB d’une manière outrageusement sélective, alimentés par des « fuites » organisées par presse interposée et relayés par des réseaux diversement intéressés ; pour engager une formidable machine de propagande qui s’acharne à me présenter comme étant un prédateur des richesses nationales.

Pourtant, sur un total de 52 mises en demeure adressées par les Maîtres d’Ouvrage relevant du Ministère des transports et des travaux Publics, L’ETRHB n’est concernée que par (08) Huit d’entre elles en qualité de seul détenteur du projet et une (01) en qualité de Chef de File de Groupement.

Les Six autres mises en demeure ne nous concernent qu’en qualité de membre de Groupement.

Les réponses, par voie de presse, aux mises en demeure dont a été destinataire le Groupe ETRHB et qui étaient pourtant suffisamment claires pour démontrer leur non-fondé, n’ont pas empêché ces milieux de continuer à manipuler l’opinion sur d’autres aspects tels que l’obtention en mode Gré-à-Gré de marchés et d’avoir bénéficié d’avances sur marchés d’un montant équivalant à 01Milliard de Dollars (110 Milliards DA).

A ce titre, l’opinion est en droit de prendre connaissance de certaines vérités pour avoir sa propre idée et réaliser l’ampleur de la manipulation dont elle est l’objet et l’enjeu.

PREMIÈREMENT : Concernant les marchés prétendument obtenus de Gré-à-Gré :

Sur ce Chapitre, Le Groupe ETRHB a toujours participé, dans la transparence et en respectant les règles de la concurrence, dans des appels d’offres Nationaux et internationaux, aux cotés d’Entreprises Publiques et Etrangères, et que les marchés obtenus ne l’ont été que grâce à des offres Techniques et financières compétitives, jamais remises en cause par ses concurrents directs, Entreprises Publiques soit-elles ou Etrangères.

DEUXIÈMEMENT : Concernant les prétendues avances forfaitaires d’un (01) Milliard de Dollars (110 Milliards DA) perçues depuis 2010 à ce jour.

Contrairement aux allégations colportées et présentées de manière vicieuse et tendancieuse par ces milieux, le Groupe ETRHB n’a réellement perçu, durant la période de 2010 à 2017, qu’un montant de 57 Milliards/DA, comme avances forfaitaires sur des Projets effectivement engagés, contre un dépôt de cautions de garantie de l’ordre de 11 Milliards/DA.

Aussi, sur les 57 Milliards DA perçus, le Groupe ETRHB a déjà remboursé 32 Milliards DA et a payé 14 Milliards DA en frais financiers sur la même période.

Le Groupe ETRHB a participé à l’emprunt national levé par le Gouvernement en 2016 avec une souscription de 4,5 milliards DA.

Par ailleurs, le Groupe ETRHB détient près de 62 milliards DA de créances sur les maitres d’ouvrage pour retards de paiements de travaux; une situation que le Groupe a jusqu’à présent géré sereinement, malgré ses lourdes conséquences en frais financiers.

En déduisant le reste à rembourser des créances en souffrance, le Groupe ETRHB détient une créance nette de 52 Milliards DA.

Enfin, il importe de souligner que le Groupe ETRHB a toujours travaillé dans le strict respect des lois, en matière fiscale et parafiscale. C’est ainsi qu’entre 2010 et 2017, le Groupe s’est acquitté de 52 milliards DA de contributions fiscales et parafiscales.

Au vu de ces quelques indicateurs, il apparait que le Groupe ETRHB dispose d’une situation financière saine, en plus de ses actifs qui s’élèvent à près de 426 milliards DA.

TROISIEMEMENT : Concernant le parcours de l’ETRHB.

Comme j’ai eu à le rappeler par le passé, l’Entreprise familiale ETRHB n’est pas née du néant comme tentent à le faire accroire certains esprits malintentionnés, elle a vu le jour en 1988. Notre constance dans l’activité durant la terrible tragédie nationale qu’a vécue le Pays durant les années 90 est en soi un acte de foi dans l’avenir de notre Pays et un engagement dans la contribution à sa reconstruction et son développement.

C’est donc tout naturellement que je me suis engagé, en soutien à la démarche de réconciliation et de reconstruction mise en route par son Excellence Monsieur le Président de la république ABDELAZIZ BOUTEFLIKA. Cet engagement demeure et demeurera, aussi bien à travers mon soutien indéfectible à Monsieur le Président de la République ABDELAZIZ BOUTEFLIKA, qu’à travers la participation active du Groupe ETRHB dans la réalisation des différents programmes de développement initiés par le Chef de l’Etat.

C’est à ce titre qu’il serait édifiant de rappeler que le Groupe ETRHB a réalisé des centaines de Kilomètres de routes et d’Ouvrage d’art, des Kilomètres de Conduites de transferts d’eau et de Voies ferrées. Toutes ces réalisations sont rendues possibles grâce à l’engagement des 15 000 travailleuses et travailleurs du Groupe et au savoir faire acquis qui lui permet d’être compétitif face à des multinationales.

En plus de son implication active dans la mise en œuvre des différents plans de relance économiques initiés par le Président de la République ABDELAZIZ BOUTEFLIKA, à travers la réalisation des infrastructures de base, le Groupe s’inscrit aussi pleinement dans le processus de diversification de l’économie nationale, à travers plusieurs unités industrielles visant la création de richesses et d’emplois ainsi que la réduction des importations.

-Une (01) Usine de fabrication de Tubes Spiralés à Bethioua/Oran

-Deux (02) Usines de fabrication de Charpente métallique l’une à Akbou/Béjaia et l’autre à Oued Aissi/Tizi ouzou.

-Deux (02) Usines de Fabrication de Tubes en Béton Précontraint à âme Tôle (BPAT), l’une à Fornaka / Mostaganem et l’autre Helouane /Béjaia.

-Une (01) Usine de fabrication de Traverses ferroviaires à Redjem Demouche/Sidi Belabbès.

-Dix (10) Carrières de production d’agrégats

-Six (06) Unités de transformation de bitume

-Une (01) Unité de stockage et de conditionnement de ciment

-Prise de participation, à hauteur de 17% dans le Capital Social de l’Entreprise à Capitaux mixtes FERTIAL.

Notre volonté de contribuer à l’effort national de réduction de la facture d’importation en produits alimentaires se traduit par notre intérêt à investir dans le domaine de l’agriculture, notamment en exprimant notre disponibilité à engager nos capitaux propres dans la production laitière à El Bayadh, dans la région des hauts plateaux.

Par delà sa contribution au développement économique du pays, notre Groupe s’investit comme une entité citoyenne au service de la société.

C’est ainsi que le Groupe s’est impliqué dans le développement du paysage médiatique national, à travers le lancement, en 2008, du « Groupe médias temps nouveaux » qui englobe deux quotidiens et deux chaines de télévision ; mobilisant un investissement de 4 Milliard/DA et a permis la création de 600 emplois, entre journalistes, techniciens et personnel de soutien.

Par ailleurs, l’implication du Groupe aux côtés de l’USMAlger, à travers un investissement de plus de 4 Milliards de Dinars, depuis 2010, a permis au club de se doter des moyens lui permettant de réaliser d’importantes performances tant aux niveaux national que régional et continental, tout comme il a contribué à l’épanouissement sportif de centaines de jeunes talents.

Cette mise au point faite, Le Groupe ETRHB continuera à honorer ses engagements en termes de contribution au développement de l’économie nationale par la mobilisation permanente de toutes ses ressources et moyens dans le respect des lois et institutions de notre cher Pays.

Ali Haddad, Président du FCE et patron de l’ETRHB

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (6) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

donc sur la cagnotte de 1000 miliards usd y a ceux qui n'ont eu droit qu' 0. 005%

c'est mesquin,

dans les affaires y messieurs 5%, 10%, 20% et là c'est nouveau c'est même pas monsieur 1% et il y en surement beaucoup dans ce cas qui ont pris de miettes et se retrouve au devant de la scène pour être sacrifiés sur l'autel d'une quelconque opération de lutte contre le gaspillage les détournements, l'évasion fiscale,

les maitres sont vraiment forts,

le taux de change aidant on est facilement pris au piège des série de zéro,

5700 milliards de cts (57 mds da) soit 480 mds usd ça fait beaucoup en monnaie locale mais c'est à peine le double de ce que coute le contrat d'un joueur de foot comme neymar payé avec un seul chèque, et qui va rapporter 1 milliards usd en vente de maillots neymar en chine uniquement,

que les vrais patrons ceux qui ont pris des dizaines de milliards usd sur les 1000 milliards se montrent au grand jour, les algériens ne seraient que fiers d'avoir de vrais milliardaires avec des dizaines de milliards usd et que

ces messieurs 0. 005% se cachent,

mr facebook 33 ans est riche avec 56 miliards usd,

avatar
moh arwal

bravo !! attilou zalamit ahargou ouhrag yemma3

avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

Monsieur HADDAD, si vous êtes un homme honnête, comme vous le raconté, certainement vous aurez une autre attitude envers notre pays et son peuple ?. Moi, je suis beaucoup plus âgé que vous, je suis né bien avant la guerre de libération. J'ai servis mon pays avec Amour et Honneur, et je pensai que je fait que mon devoir de jeune citoyen, ni plus, ni moins. Vous, vous nous racontez des sottises fabriquées par said bouteflika et sa clique, vous avez soutenu bouteflika pour un quatrième mandat, en sachant qu'il était un légume séché, impotent?. Vous avez eu les faveurs de said bouteflika et toute l'Algérie est au courant, votre soutien et amitié à des criminels, ou vous fanfaronné à chaque fois au cimetière d'El Alia, avec mezreg le criminel ?, vous faite votre spitch à El Alia avec bouterma le corrompu et disponible H24 pour recevoir l'argents sales ?. Alors, un peux de modestie et faite profile bas, vous et vos patrons corrompus et voleurs ?. Moi, personnellement je m'en fout comme l'an 40 de bouteflika et sa récupisse qu'il préside ?. Je n'attend rien du parain d'Oujada et sa racaille ?. Ma retraite de Cadre Supérieur me fait vivre aisément, mais pas dans votre dechra colonisé par les bouteflikas et compagnie ?.

visualisation: 2 / 5