Les importateurs de fer et de voitures vont devoir patienter encore !

Les importateurs de fer et de voitures vont devoir patienter encore !

La limitation des licences d’importation de certains produits a pour seul souci la protection de l’économie nationale, a affirmé samedi à Aïn Defla, le ministre du commerce, Ahmed Saci.

La commission chargée d'étudier les dossiers d'importateurs de fer et de voiture n'a pas achevé son travail. Le résultat de ses travaux sera rendu public dans quelques semaines, souligne Ahmed Saci. Le ministre du Commerce n'est pas en guerre contre les importateurs ! Ahmed Saci a indiqué que la limitation des licences d’importation de certains produits ne doit pas être assimilée à une guerre contre ceux-ci mais à la volonté de mettre de l’ordre dans le secteur de telle sorte à protéger l’économie nationale.

"Si certains opérateurs se sont lancés dans l’exportation, cela ne peut qu’être révélateur de la qualité de leurs produits", a-t-il noté, appelant à la nécessité de les accompagner et de les soutenir.

Citant à titre illustratif les téléphones portables ainsi que les produits électroménagers et produits de beauté, il a précisé que les demandes d’importation y afférentes dépassent les 160, invitant les opérateurs économique (personne physique ou morale), désireux de se lancer dans l’importation à introduire une demande de licence d'importation d'un produit ou d'une marchandise, dont le contingent est ouvert, en déposant le dossier complet y afférent.

La rédaction/APS

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (0) | Réagir ?