Radyolla Holding Co. confirme sa volonté d'investir 15 milliards de $ en Algérie

Photo prise lors de la signature du contrat.
Photo prise lors de la signature du contrat.

Faisant suite à l’article publié par votre quotidien du 31 mai 2017, que vous avez repris sur le Soir d’Algérie, sous le titre «Bouchouareb fait signer à l’Algérie un accord de 15 milliards de dollars avec une société saoudienne fantôme !», malheureusement, dans cet article on découvre beaucoup de propos malveillances comme suite :

"Le gouvernement algérien se fait avoir par un des hommes d'affaires saoudiens particulièrement véreux, ladite entreprise est une société fictive, l’État algérien a signé un protocole d’accord de plusieurs milliards de dollars avec une entreprise fantôme !, la "méga-holding" n’est qu’une simple entité commerciale enregistrée à Riyad sans adresse, ni siège, ni même un site web, Manal ne parvient pas à contacter Abdulaziz Al-Deghaither. Il était injoignable, Impossible de lui parler, les autorités saoudiennes se seraient également moquées de la partie algérienne, puisque le propriétaire de la "coquille vide", un certain Abdulaziz Al-Deghaither serait connu en terre wahhabbite comme un arnaqueur, qui pourrait prétendre en effet le contraire, ce même Abdulaziz Al-Deghaither, a des antécédents qui plaident en sa défaveur, parce qu’il avait fait le coup au Mozambique en signant un contrat de 5 milliards de dollars avec l’état de l’Afrique de l’Est, pour mettre en marche une raffinerie de pétrole, l’arnaqueur avait alors disparu dans la nature, la part de responsabilité, sans doute importante, de l’Etat saoudien dans cette supercherie, puisque son ministre des mines Madjid Ben Abdallah Al Qasabi, était présent aux côtés de Bouchouareb, Pseudo holding saoudien de Radyolla, etc…"

A cet effet, le Radyolla Holding Co & Partenaires stratégiques dément avec la plus grande fermeté les allégations contenues dans cet article, les propos tenus sur notre compagnie comportent de nombreuses contre-vérités et portent atteinte à la réputation de notre compagnie, à l’honneur et à la dignité de son président directeur général, ses cadres dirigeants, son personnel et ses partenaires stratégiques contractuel, ainsi que les autorités saoudiennes, puisqu’ils sont complices, selon ce dit article, ça c’est vraiment grave !.

Nous vous signalons que Radyolla Holding Co est toujours en contact avec les entreprises concernées pour avancer notre projet de partenariat dans de bonnes conditions, suivant la réglementation algérienne en vigueur et le protocole d’accord signé le 15 février 2017 à Alger entre les P-DG des groupes publics algérien ASMIDAL & MANAL et le patron de la holding saoudienne Radyolla en présence de l’ex-ministre Abdeslam Bouchouareb et de son homologue Madjid Ben Abdallah Al-Qasabi, lors du forum d’affaires tenu en marge de la 12e session de la commission mixte algéro-aaoudienne – en vertu duquel notre groupe s’engage à investir 15 milliards de dollars en Algérie dans le développement de l’industrie du phosphate.

En plus, nous vous révélons qu’actuellement le financement et la partie technique de ce projet sont déjà en place, Radyolla Holding Co et ses partenaires stratégiques contractuels sont prêts à remplir leurs engagements dans ce projet, nous attendons uniquement la finalisation des négociations avec les entreprises concernées pour démarrer les études techniques.

Aussi, nous confirmons toujours notre souhait et manifestation d'intérêt pour participer à la réalisation des projets en Algérie, notre participation peut être par des financements et réalisation des investissements directe, ou indirecte, dans le cadre de partenariats, d'alliance, J.V ou autres formes de participation, suivant la réglementation algérienne en vigueur.

Nous vous signalons également, que nos canaux de communication sont ouverts : courrier électronique, Téléphone, fax, Mobile…, pour toutes entreprises et organismes Algériens pour toutes communications, correspondances et entretiens.

Abdulaziz Al-Deghaither, PDG de Radyolla Holding Co

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (10) | Réagir ?

avatar
Mourad BENKALFATE

Une escroquerie au nez et à la barbe du gouvernement représenté par son illustre ancien sinistre de l'industrie et des mines Si BOUCHOUAREB.

avatar
Tarek Benaldjia

Quand hmed ouyahia ex chef du gouvernement, lancer en direction de son ministre actuel de l'industrie et des mines (Abdeslem Bouchouarb) Ceci : "Nous n'avons aucun doute sur toi que tu pourrais trahir ton pays l'Algérie " D'ailleurs nous te connaissons parfaitement ?! Est-ce un lapsus qui lui échappe à celui qu'il voulait utiliser ? Ou bien s'agit-il d'un Lapsus trahissant la véritable pensée de Ahmed ouyahia ?! Vidéo https://www. facebook. com/Almagharibia/videos/828594427249810/?hc_location=ufi

avatar
moh arwal

je crois plutôt que tu veux nous orienter vers la chaine el maghribiya en nous donnnant leur page facebook :on ne lit pas les islamo-racaille

avatar
moh arwal

ton lien ne nous renvoye pas à l'information que tu veux nous donner:si tu veux donner un lieb fait le convenablement ou abstiens toi de nous faire perdre du temps.

visualisation: 2 / 8