Saïd Bouteflika chassé du rassemblement contre Ennahar TV à Alger (Vidéo)

Saïd Bouteflika chassé du rassemblement contre Ennahar TV à Alger (Vidéo)

Quelque 150 citoyens, intellectuels, journalistes et producteurs se sont rassemblées samedi à Alger devant le siège de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV), pour dénoncer les dérives d'Ennahar TV.

Quelle fut la surprise des organisateurs quand Saïd Bouteflika, le conseiller et frère du président Bouteflika s'est glissé parmi les protestataires. Les organisateurs ont prié gentiment Saïd Bouteflika de quitter les lieux. "De qui se moque-t-il ? C'est lui qui soutient Ennahar et il vient faire semblant de nous soutenir, c'est le comble !", peste un des initiateurs du rassemblement. "Il mange avec les loups et vient pleurer avec les agneaux !" s'amuse un autre.

Quelques minutes après, des voix s'élèvent pour le traiter de "dictateur". Le très influent frère du président a dû battre en retraite encadré par ses gardes du corps.

LIRE AUSSI : Ce qu'a dit Saïd Bouteflika à Rachid Boudjedra (Vidéo)

Contrairement à tous les sit-in interdits, voire réprimés pour certains comme ceux des étudiants pharmaciens ou les syndicats, celui organisé aujourd'hui samedi en fin de matinée s'est déroulé dans le calme sans l'intervention des services de sécurité. "C'est une première, nous voulions signifier notre ras-le-bol des pratiques ignobles de certaines chaînes privées et dans le lot Ennahar est en tête", insiste un des organisateurs qui veut garder l'anonymat "parce qu'il n'y a pas de leader", justifie-t-il. Le choix du siège l'Arav n'est pas anodin. "Cet organisme est censée être le gendarme de l'audiovisuel pourquoi il garde le silence, s'ils ne sont pas capables de mettre un terme au chaos créé par ces chaînes de télévision qu'ils se démettent", tonne un autre.

L'écrivain Rachid Boudjdra a confié, lors de ce rassemblement de solidarité organisé en sa faveur, qu'il était "en état de choc" devant "l'atteinte portée" à sa personne en subissant la caméra cachée "Rana Hkemnak", diffusée sur la chaine privée Ennahar TV.

Nous avons appris que devant le tollé provoqué par la dernière pseudo-caméra caché d'Ennahar Tv sur Rachid Boudjedra, la chaîne d'Anis Rahmani a annoncé qu'elle suspendait l'émission. En réalité, Ennahar TV n'est pas à sa première dérive. Sûre de ses appuis au sein du clan au pouvoir cette télévision est une récidiviste patentée. Mensonges, ragots, brutalités, propos haineux, Ennahar Tv ne recule devant rien. Elle a déjà tenté de traîner dans la boue Ferhat Mehenni, président du MAK et ancien militant du MCB, elle s'est également attaquée d'une manière ignoble à la militante de Barakat Amira Bouraoui ainsi qu'à sa famille. Même les militants mozabites ont été traités de tous les noms pendant les affrontements meutriers qu'a connus la vallée du M'zab en 2013.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (17) | Réagir ?

avatar
Simply

@ Elvez Elbaz.

Je partage totalement votre avis et dans vos deux commentaires.

avatar
elvez Elbaz

Un criminel revient TOUJOURS sur le lieu de son crime!

visualisation: 2 / 11