Festival de Cannes : que de surprises sur la Croisette, après le deuil et l’alerte !

Festival de Cannes : que de surprises sur la Croisette, après le deuil et l’alerte !

Entamé avec un deuil, suite au décès d’une crise cardiaque, de Kim Ji-Seok, membre fondateur du festival de Bisan en Corée du Sud, le Festival de Cannes s’est habillé d’une couleur d’amour que portent les 1800 m de tapis rouges qui ont été déroulés pour le grand bonheur des étoiles du cinéma..

Glamour, joie et spectacles sur le Croisette. Des stars font les Une des magazines, d’autres profitent de l’occasion de s’imposer. Ici, le plus important est de se montrer plus sexy qu’en 2016. C’est la course depuis mercredi 17 mai. La manifestation a drainé un monde fou cette année. En plus des 40.000 professionnels venus négocier leurs affaires, les festivaliers, eux, sont plus nombreux à sillonner la ville qui s’est donnée à fond pour la réussite de cet événement qui aurait coûté 20 millions d’euros, d’après Nice Matin. La Palme d'or de cette 70e édition coûte quant à elle 20 000 euros. Le suspense est grand, l’événement réserve sûrement des surprises.

Des filmes en compétition : Clint Eastwood fait vibrer le palais

Samedi, malgré le moment de panique suite à l'évacuation du Palais des festivals après l'alerte à la bombe donnée par le corps de sécurité, l’événement culturel a repris dans de bonnes conditions. La sécurité est renforcée depuis le début du festival.

Les invités n’ont pas manqué la présence du légendaire Clint Eastwood qui a présenté son film "Unforgiven" (Impitoyable) de 2h11mn à 16h45 en salle Debussy. L’acteur admiré de l'ancienne génération est de retour sur les marches. Entourés de ses fans, de médias et de l’ensemble des stars, il n’est pas assez visible.

Le soir, c’était au tour de l’équipe de "The Square" de Ruben Östlund de faire le grand show. Lors de la montée des marches, l’acteur Tierry Notary a fait son coup de théâtre avec un court spectacle sur le Tapis Rouge ayant éclaboussé le public.

La montée des marches de Kristen Stewart pour le premier court-métrage "Come Swim" (Viens nager) est aussi au programme.

Cette année, de grandes stars ont participé pour la première fois et ont déjà fait vibrer la Croisette, à l’exemple de Rihanna qui a monté sur les marches. Dans sa robe de soie griffée Dior haute couture, les épaules dénudées, la chanteuse américaine a séduit le public. Alléchant !

Les festivaliers et les "gang des escabeaux" déterminés

Il est 19h et nous sommes rue Jean de Riouffe qui fait face à l’entrée du Palais des festivals qu’on peut apercevoir à 100 mètres seulement. L’artère est quasi bloquée par les festivaliers qui attendent une occasion d’accéder à l’autre ruelle parallèle aux marches. La ruelle est sécurisée et réservée aux voituriers transportant les stars. Le petit passage réservé aux piétons est très étroit. Les festivaliers et les spectateurs se contentent de regarder de loin. La presse, les photographes et les autres médias sont à l’intérieur. ceux qui n’ont pas pu y être se sont procurés d’escabeaux, des chaises et d’autres moyens pour pouvoir monter plus haut et prendre des photos. Impressionnant spectacle en dehors du tapis rouge. Ils ont décidé de ne pas manquer une action.

Devant le palais plusieurs queues sont constituées, une donne sur le marché du film, et l’autre aux marches. Celle-ci n’est autorisée que pour les invités ayant une accréditation. Les veinards ! Sur le trottoir, le public est armé de pancartes sur lesquelles on peut lire en français et en anglais : "invitez moi svp", "invitation" ou "Une invitation de plus, volontiers". A croire qu'il y en a qui ne reculent devant rien ! Ils sont généralement habillés de tenues de soirée costumes, robes et chaussures de ville. Des fanes de l’événement et du cinéma se donnent parfois l’occasion de proposer leur CV et leur savoir-faire pour d’éventuelles embauches. A Cannes, il y a ceux qui présentent des films et toute la faune qui va avec : les passionnés de cinéma, les affairistes, les m'as-tu-vu... Le monde quoi.

De Cannes, Mounir Outemzabt

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?