Répression à Bouira : des dizaines de militants du MAK arrêtés puis relâchés

A Bouira aujourd'hui. Photo Siwel.
A Bouira aujourd'hui. Photo Siwel.

La marche du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie a été violemment réprimée aujourd'hui samedi à Bouira.

Des cris de colère, de douleur, des insultes, des courses-poursuites dans les rues... La marche qui devait avoir lieu dès 11h a très vite été dispersée par les impressionnants renforts de forces de sécurité mobilisés pour l'événement. Toute la ville était en fait quadrillée. Aux premiers cris, la police procède assez vite à des arrestations massives. En effet, plusieurs sources locales évoquent des dizaines de jeunes manifestants embarqués. El Watan avance le chiffre d'une centaine. Des policiers en civil, difficiles à identifier dans la foule, ont pourchassé de nombreux jeunes dans la ville pour procéder à leur arrestation.

La tension est montée d'un cran. A Raffour et Imechdalène (à 40 km à l'est de Bouira), des marcheurs il y a eu un face-à-face tendu entre manifestants et forces de l'ordre. De nombreux clichés montrent des gendarmes armés de kalachnikov, ce qui rappelle la sanglante répression du printemps noir qui a fait 127 morts et des centaines de blessés.

Ce soir, cependant la tension est retombée quand la police a commencé à relâcher un à un les manifestants.

Les activités du MAK dans cette wilaya sont systématiquement interdites voire réprimées. Le 20 Avril dernier, la police a violemment dispersé la manifestation du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie. Enfin, pendant les dernières législatives, des jeunes s'en sont pris à certains bureaux de vote, rendant le scrutin impossible.

Il y a lieu de relever qu'hormis le RPK, aucun mouvement politique ni ONG de défense des droits de l'homme ne dénonce la répression que subissent les militants du MAK. Sous prétexte que le mouvement que dirige Ferhat Mehenni n'est pas reconnu officiellement, ONG et partis gardent un silence coupable sur les arrestations des Makistes et l'interdiction suivie de répression de leurs actions.

Sofiane Ayache

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (11) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

le rêve d'indépendance et de liberté était celui de l'Etoile Nord Africaine à qui la france à opposée les oulémas de benbadis et leurs volonté de faire des algériens des français au lieu de retrouver leur identités,

le rêve d'indépendance et de liberté était celui de la participation de jeunes algériens à seconde guerre mondiale pour libérer le monde du nazi et la aussi la france à opposée le massacre de milliers d'algérie le jour de la victoire sur la barbarie,

le réve d'indépendance c'était l'appel du 1er novembre 1954 et auquel la france a opposée les exécutions sommaires les massacres collectifs, les déplacements de population les tortures et les viols

le réve d'indépendance c'était l'essence du projet de abane ramdane et benmehidi qui ont étaient arrêtés vivants et exécutés par la france et ses collaborateurs embusqués comme le ferait une organisation mafieuse sans foi ni loi, c'est avec eux qu'une solution juste aurait pu être trouvée mais la franc e a choisit de faire de ce rêve de liberté un cauchemar,

le rêvè d'indépendance et de libérté était celui de zighout benboulaid, amirouche haoués lotfi de grands chefs que la france a éliminer avec l'aide de ses traitres pour leur confier la destinée de tout un peuple,

le réve d'indépendance était celui des algériens qui dansaient et chantaient la liberté l'été 1962 alors que la france avait sceller leurs sort en le confiant aux embusqués,

le rêve de liberté à était confisqué en l'été 1962 par le clan de malheur que la france à mis au monde et favoriser pour confisquer cette liberté,

ce n'est pas aux kabyles de mourir pour les autres et les calculs malsains de la france; les kabyles naissent libres et vivent libres partout où ils sont et quelque soit celui qui croit les dominés, depuis toujours les kabyles souffrent et font des sacrifices pour leurs pays c'est aux qui ont donnés le plus de martyrs de blessés, d’orphelins de veuves pour leur pays depuis 1830, ça suffit

arrêtez de pousser les kabyles à la mort,

avatar
Allas Ilelli

Les terribles atteintes aux droits de l'homme de l'Algérie que l'occident préfère ne pas voir! Sans réaction internationale, l'Algérie risque de commettre un génocide en Kabylie. Cette dictature totalitaire bombe le torse et représente un immense et imminent danger pour la Kabylie qui demande le divorce.

L'intervention des forces de sécurité à Tubirett a pour objectif la destruction d'un des élans les plus forts de défense de l’intégrité territoriale de la Kabylie. Cet élan constitue un modèle et un espoir pour tous les peuples amazighs, tant en Algérie qu'au Maroc, pour qu'émergent demain des sociétés égalitaires, émancipatrices et démocratiques. Notre destin et notre avenir sont aujourd'hui intimement liés à ces résistances en cours.

A ces femmes et à ces hommes, qui à l'instar de Dihiya, de Massinissa et de Jugurtha, ont choisi de se lever face à l'injustice et la brutalité d'un état, il nous faut apporter tout notre soutien.

C'est ce choix que nous devons tous faire pour défendre et soutenir le combat du MAK afin que se réalise le rêve de tous les Kabyles: l'accès à l'indépendance.

Devant les menaces qui pèsent sur les militants du MAK qui luttent pour notre survie et qui maitrisent si bien l'art de transformer la souffrance en espoir, je lance un appel solennel à la face du monde pour éveiller sa conscience et à lui rappeler son devoir d'ingérence pour défendre la liberté du peuple kabyle.

avatar
moh arwal

Tu planes mon cher ami !!

visualisation: 2 / 8