Ouargla : Rouissat, une commune sans clinique

L'immeuble de l'ancienne clinique abandonné.
L'immeuble de l'ancienne clinique abandonné.

Pendant que les candidats courent les meetings pour promettre monts et merveilles, il y a des contrées algériennes oubliées par les autorités. La commune de Rouissat en fait partie.

L'unique clinique étatique située dans le quartier Sokra dans la commune de Rouissat a 9 km de chef-lieu de la wilaya sinistrée Ouargla est fermée. Le bâtiment abandonné au vent et au sable est devenu un lieu de rendez-vous de tous les petits trafiquants du coin. Pourtant la population de cette localité de 35 000 âmes en a grand besoin. Personne ici ne comprend sa fermeture.

Pour se soigner, les habitants de Sokra sont contraints de se déplacer seuls ou en voiture pour ceux qui en ont une. En ces jours de promesses électorales, la population de Rouissat se sent, elle, oubliée.

De nombreuses sollicitations ont été envoyées aux autorités locales et nationales. En vain. Les habitants n’ont eu comme réponse que mépris et mutisme total.

De Ouargla, Abderahmane Lehouel

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?