Une conférence du RPK interdite par l'administration

Une conférence interdite
Une conférence interdite

Agraw i tmurt Iqbayliyen - Rassemblement Pour la Kabylie

La conférence-débat, "le printemps berbère revisité à travers ses valeurs", que devait animer ce jour, 14/04/2016, M Hamou Boumedine à Ouacifs a été interdite par les autorités administratives. Derrière les subterfuges invoqués de l’"expiration du mandat du bureau de l’association" se cachent en vérité la raison avouée, en aparté, la censure et l'interdiction de toute expression du courant autonomiste.

Arrogant, le pouvoir pense pouvoir tromper l'opinion sur les desseins de normalisation de la société et les velléités de récupération de la symbolique du printemps amazigh par le truchement des associations-relais qui lui sont affidées. Il se croit en mesure de dénaturer et spolier le patrimoine collectif kabyle. Vaines tentatives.

Le RPK, en cette circonstance, condamne énergiquement ces pratiques, qui ressurgissent d’un autre âge, celui du parti unique. Ces atteintes flagrantes et répétées à la liberté d’expression en Kabylie montrent le peu de cas qui est fait des droits et libertés qui découlent du texte constitutionnel dont ce pouvoir se réclame. Elles renvoient à sa nature corrompue et autoritaire, foncièrement provocatrice. Elles confirment, si besoin est, que ce pouvoir et ses pratiques sont la menace et le danger qui attentent à la stabilité du pays.

Le RPK reste déterminé pour engager son projet en direction du peuple kabyle dans la sérénité et l'expression pacifique, démocratique et l'implication des citoyens. il trouvera les formes novatrices qui, malgré l'obstination de ce pouvoir, lui permettront de mener à bien la mission qu'il s'est assigné.

Tizi-Ouzou, le 14/04/2017

P/Le RPK

Le Coordinateur de Tizi-Ouzou, Tahar Khouas

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?