La poésie d’Aït Menguellet enfin expliquée

La couverture de l'ouvrage.
La couverture de l'ouvrage.

Noura Tigziri publie dimanche chez les éditions Koukou "Aït Menguellet par les textes", une œuvre majeure sur l’un des plus grands poètes du siècle, Lounis Aït Menguellet.

Un livre pareil était très attendu. Dense et riche, "Aït Menguellet par les textes" est articulé en deux principales parties. Dans la première, l'auteure, Noura Tigziri, professeure des universités et directrice du Laboratoire des langues et culture amazighes, propose une étude lexicographique. A l'aide d'un logiciel, elle dissèque l'œuvre du poète, mettant en exergue des occurrences bien choisies et replacées dans leur contexte socio-politique. Le système est en lui-même génial, tant il révèle les ressorts de la poésie d’Aït Menguellet et participe de sa compréhension.

Dans la deuxième partie, elle a retranscrit tous les textes de Lounis Aït Menguellet depuis sa première chanson en 1967, Ma truḍ, jusqu’à son dernier album, Isefra, sorti en 2014. Ici, tout fan ou curieux de relire tranquillement les textes du poète trouvera son bonheur à apprendre et à décortiquer le moindre vers. Au-delà des études analytiques, la fixation par écrit des chansons d’Aït Menguellet est en soi une excellente chose.

"La force de Lounis Aït Menguellet réside dans son remarquable maniement du verbe", écrit la chercheure dans sa présentation. Ajoutant plus loin en parlant de la poésie lounisienne que c'est par "des mots simples mais agencés d’une façon si incroyablement intelligente, qu’il arrive à décrire les systèmes politiques et sociaux de notre pays. Des expressions du terroir qui nous montrent l’enracinement d’Aït Menguellet dans ses racines culturelles", analyse Nora Tigziri. Cette phrase rappelle celle de Mouloud Mammeri qui disait que Lounis est sorti du peuple.

Au grand bonheur du lecteur, l’auteur analyse avec finesse la construction poétique de Lounis Aït Menguellet et décortique la mécanique des chansons de cet immense chanteur.

Elle affirme que Lounis Aït Menguellet utilise des espèces d’intercesseurs pour faire passer certains de ses messages (aatar, amedah, amehbul…) Lounis Aït Menguellet se considère trop modeste sans doute pour porter tout seul la lourde charge d’être le poète, l’éveilleur et la conscience du peuple.

Nora Tigziri a observé cinq périodes dans la création artistique du chanteur-poète et a identifié un ensemble de mots et de thématiques qui correspondent à chacune de ces séquences-temps qui ont marqué Aït Menguellet. Après la première partie de sa jeunesse dans laquelle il a porté au firmament l’amour, la passion folle, la femme, l’innocence, Aït Menguellet change de fusil d’épaule dès 1979, un an avant le printemps berbère. L’auteur nous rappelle que le poète est le produit de son peuple. Voire son miroir par le biais de ses chansons qui tantôt brocardent nos travers et tantôt louent nos combats.

Aussi, on retiendra avec l’auteur de cet ouvrage qu’Aït Menguellet est l’homme de son époque. Même s’il nous interroge, bouscule nos certitudes, fouette nos consciences, il demeure celui qui donne la photographie la plus juste de ce que nous vivons. En cela, comme en d’autres, Aït Menguellet restera un témoin clé. Sa poésie, un repère, un appel à la vie, à l'amour et à un sursaut. Elle sera une source de compréhension capitale de notre époque pour tout esprit curieux.

Le livre de Nora Tigziri sera disponible à partir de dimanche en Algérie.

Hamid Arab

"Aït Menguellet par les textes" de Nora Tigziri publié par Koukou Editions. Prix : 1000 dinars

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?