À El Djelfa, le vote s’échange contre le couffin du Ramadan !

À El Djelfa, le vote s’échange contre le couffin du Ramadan !

Les autorités algériennes se surpassent à chaque événement électoral. Si seulement elles pouvaient mettre une once de leur "ingéniosité débordante" au service du citoyen, le pays se porterait mieux. Mais hélas !

Nous allons vous raconter ici la dernière idée, où plutôt un subterfuge qu’ont trouvé nos présidents d'assemblées communales pour obliger les gens à aller voter en mai prochain : offrir le couffin du ramadan contre une inscription aux listes électorales. Les paniers contre les voix.

C’est ainsi qu’à El Djelfa, le maire de la très respectable commune de Messaad, annonce, comme par hasard, l’ouverture dès maintenant, des inscriptions pour bénéficier du panier de ramadan pour l’année en cours. Trop tôt, diront benoitement les administrés de cet édile ! Mais notre premier magistrat a sa petite idée derrière ce sens de l'anticipation ! L’annonce précise que pour bénéficier du "couffin du pauvre", "l'heureux" demandeur doit se munir d’une fiche familiale et… de la preuve de l’inscription à la liste électorale !

C’est à cette seule condition, que les plus démunis auront droit à leur modique "ration alimentaire" durant le mois de la miséricorde.

On se souvient de l'ère du parti unique FLN qui menaçait à chaque veille d'élection ! Aujourd'hui ça n'a pas changé, le FLN est toujours là au pouvoir, ses pratiques dûment renforcées.

Après les dossiers en tout genre : logement, emploi, Ansej… etc, voici que la carte d’électeur est impérative pour aider les plus nécessiteux d’entre nous. À croire que les représentants du pouvoir algérien font de la charité, sortent l’argent de leurs propres poches et demandent en contrepartie, une reconnaissance qui viendrait les légitimer depuis l’urne... pathétique !

La rédaction

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
babe dz

C’est ce qu’on appelle la carotte ou le bâton !