La population de Tkout vent debout : un hôpital et puis c'est tout !

La route de Tkout fermée. Photos Jugurtha Hanachi
La route de Tkout fermée. Photos Jugurtha Hanachi

La population de Tkout ferme la route au niveau des gorges de Tighanimin pour exiger l'ouverture de l'hôpital. L’ultimatum qu'ils ont lancé à l'adresse des responsables locaux ayant expiré.

Malgré le prix fort payé pour l'indépendant du pays, le massif des Aurès souffre du manque d'infrastructures. La population de Tkout est aujourd'hui vent debout. En colère contre le mépris des autorités. Elle veut son hôpital où pourront se soigner ses enfants. Mais aussi et surtout pour que les tailleurs de pierres soient pris en chage localement.

Il y a quelques jours les protestataires ont organisé une marche et lancé un ultimatum aux autorités. Passé le délai, il n'y a eu aucune réponse. Silence radio. Alger est manifestement trop loin des Aurès pour qu'elle entende les suppliques des Chaouis. Aujourd'hui, les manifestants ont bloqué la route des célèbres gorges de Tighanimine pour se faire entendre.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Abderahmane Harrouz

c'est le sort de toute nation Libre et indépendante qui refuse la tyrannie et les systèmes autocrates et dictâtes.