CAN 2017 : comportement indigne des spectateurs algériens à Franceville

Des supporteurs algériens ont fait montre d'un comportement indigne.
Des supporteurs algériens ont fait montre d'un comportement indigne.

Même que l'Algérie et toute l'Afrique du Nord sont authentiquement berbères et non arabes, mais à force de piquer des générations de surdoses de l'arabisme et du baathisme par notre école sinistrée, par les médias lèche-bottes des pouvoirs successifs en Algérie et par le discours officiel depuis qu'Ahmed Ben Bella a égosillé de Tunis trois fois : "Nous sommes des Arabes ! Nous sommes des Arabes ! Nous sommes des Arabes !", ce poison mortel a fait son effet en engendrant une haine de soi, de sa culture, de ses coutumes et de sa civilisation.

À présent, le pauvre peuple qui a vomi tout ce qui lui appartient s'efforce par tous les moyens d'entrer dans la peau de l'autre, même si elle ne lui va nullement. C'est ce rôle qu'il joue de force qui fait son malheur. C'est en visitant les pays de ces faux frères que l'Algérien se heurte à la réalité, il ne se reconnaît ni dans leur tenue vestimentaire ni dans leurs coutumes ni dans leurs comportements ni dans la langue arabe à laquelle il s'agrippe, car les pays de l'Arabie n'ont aucun complexe vis-à-vis de leurs dialectes locaux qu'ils utilisent dans leur quotidien. Le choc est terrible. Le pauvre Algérien qui s'accroche des mains et des pieds à la langue d'El Bouhtouri se sent étranger même dans le parler de ces monarchies. Même son islam est différent du radical des Golfiens. Pour bien jouer le rôle de l'Arabe modèle et prouver aux Bédouins qu'il est le leur frangin, il s'inspire même de l'ère d'avant l'islam (El Djahilia).

Si c'était un peuple liseur, j'aurais juré qu'il avait appris par cœur la Mouqqadima (Prolégomènes) d'Ibn Khaldoun et tout ce qu'il a rapporté sur le comportement des Arabes qui se résume en l'une de ses phrases : "En raison de leur nature sauvage, les Arabes sont des pillards et des destructeurs". Pour prouver son appartenance à ces Bédouins, le peuple perdu s'approprie les qualificatifs cités par cet historien, sociologue et philosophe tunisien.

Toute la démagogie véhiculée par le pouvoir en place depuis l'indépendance a fait des Algériens un peuple qui vit dans une illusion nourrie par des slogans creux tels que : "un peuple glorieux", "un peuple invincible" et j'en passe. Maintenant, cette population croit dur comme fer qu'elle peut avoir le bon sens sans la science, qu'elle peut gagner des guerres même avec des pierres, que le seigneur sera toujours à son secours dans ses douleurs et que même nos arbustes deviendront des baobabs, juste parce que nous sommes des musulmans arabes. Mais lorsque ce peuple découvre son lamentable sort, qu'il n'est ni fort ni le protégé du seigneur, la semence de son enfance prend surface. Il se lance dans la violence et l'insolence sans qu'il pense aux conséquences. Pour justifier sa déchéance, il accuse le Juif, le mécréant, le Chinois, le noir … et c'est avec la violence qu'il prend la défense de son non-sens.

C'est ce qui s'est passé à la fin de la rencontre Algérie-Sénégal à Franceville. D'après le quotidien El Khabar, les spectateurs algériens qui n'ont pas pu digérer la défaite de l'Équipe nationale de football d'un pays "imbattable" comme le nôtre ont surpris par leur comportement les supporters sénégalais qui n'avaient pas l'habitude de voir de telles scènes dans leurs stades. Les fanatiques des Verts ont allumé des fumigènes et des feux d'artifice dans les gradins en les jetant même sur le terrain puis ils se sont accrochés par des bagarres corps à corps avec la police gabonaise, ce qui a entraîné un grand désordre dans les tribunes réservées aux Algériens, contrairement à celles des Sénégalais où l'on constate un comportement sportif et civilisé.

Merci nos ambassadeurs et merci surtout à vos formateurs.

Rachid Mouaci

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
abdelkader heni

Votre journal qui devrait porter le nom "le Haineux" au lieu du Matin, car il ne cesse de cultiver la haine de tout ce qui n'est pas kabyle se met à divaguer en sautant du coq à l'âne, sinon comment expliquer la relation entre arabes musulmans et hooliganisme alors que ce fléau ne cesse de se propager même chez vos frères chrétiens et juifs.

avatar
mhena at seed

ce sont des baltaguia envoyer par le régime de boutef

visualisation: 2 / 4