Les tourments d'une société qui a oublié l'humain

La couverture de l'ouvrage : Prudence Rock.
La couverture de l'ouvrage : Prudence Rock.

Elle n'a que dix ans quand elle marche sur la pointe des pieds pour ne pas déranger le silence.

Prudence Rock est déjà une fille qui se cherche. La vie est une suite de quêtes ininterrompues, un territoire de la peur, un champs de batailles où tous les coups sont permis. Quand elle perd, finalement, sa peur, Prudence Rock est ailleurs ; elle n'est que trentenaire mais elle a appris l'essentiel.

Anne-Véronique Herter est une artiste des mots, c'est une conteuse talentueuse qui sait décrire les flottements de l'âme, le temps qui passe et qui détruit tout sur son passage. Après un somptueux premier roman, Zou ! (éditions Michalon), elle revient avec une nouvelle fiction bouleversante : Prudence Rock est un roman qui dit avec des mots tranquilles les tourments d'une société qui a oublié l'humain, un monde impitoyable qui rend l'existence de chaque jour dérisoire et triste. Pourtant Prudence Rock a essayé : elle s'est mariée avec un homme qui possède une bonne situation ; elle veut faire plaisir à ses parents, à son époux. Mais l'enfant attendu par tout son entourage n'arrive pas. Son mari la trompe, elle découvre les incartades de cet homme qui ne pense qu'aux apparences, elle revient chez ses parents. Dans ses moments de désespoir, Prudence dialogue avec sa sœur, Lucie.

Grâce aux relations de son père, elle commence à travailler dans une société parisienne. Elle s'intègre bien dans ce milieu professionnel où l'hypocrisie est reine. Jules est l'un des employés de cette entreprise ; Prudence est sensible aux mots et aux gestes de Jules. Elle tombe amoureuse de cet homme qui ne lui promet rien du tout. Jusqu'au bout, Prudence veut y croire : pour une fois, elle se sent bien dans sa peau, elle entend les musiques du bonheur. Prudence Rock est également un roman où tant de repères musicaux sont racontés en guise de florilège de la nostalgie. "Une vie nouvelle s'ouvre à moi, je perds un poids sur ma culpabilité, je vole". Jules ne veut pas s'engager ; dans ses histoires, il fait mourir des gens qui sont encore vivants. Les troubles de l'enfance ne pardonnent pas. Anne-Véronique Herter a le don de mettre du soleil dans ses mots même quand elle raconte la douleur d'exister. Prudence Rock fait partie de ces romans qui nous aident à devenir meilleurs que nous-mêmes. Il faut le lire, absolument...

Youcef Zirem

(*) Prudence Rock, d'Anne-Véronique Herter, éditions Félicia-France Doumayrenc, 2017, 161 pages, 15 euros.

La couverture de l'ouvrage :

La couverture de l'ouvrage : Prudence Rock

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?