Messieurs les députés, levez les mains et taisez-vous !

Les députés algériens payés pour avaliser toutes les décisions des décideurs.
Les députés algériens payés pour avaliser toutes les décisions des décideurs.

Apparemment ni la docilité ni la soumission des parlementaires algériens et moins encore leur adoption de toutes les lois proposées par le gouvernement avant même leurs lectures ne suffisent à satisfaire les décideurs d'Alger.

La présence de certaines brebis galeuses dans l'hémicycle dérange énormément les maîtres des lieux. Les dizaines de millions versés mensuellement sur les comptes de ces heureux élus, les passeports diplomatiques et tous les avantages dans les différents domaines, doivent bien avoir en retour une allégeance totale et inconditionnelle et tout insoumis sera bâillonné par ses collègues aux langues plus salivées aux biens-faits des hauts gradés.

D'après le quotidien arabophone El Chourouk, un projet de loi relatif à l'organisation intérieure du Parlement avec ses deux chambres est en cours de préparation dans le but de rendre ladite loi conforme à la nouvelle constitution.

À ce sujet, le président de la Commission juridique à l’APN, Amar Djilali, a déclaré à ce même journal que ce nouveau projet de loi comportera entre autres : la programmation d'une seule session parlementaire au lieu des deux actuellement ainsi que les questions orales des députés, en ajoutant que la discipline des élus sera fortement présente dans ladite loi. M. Amar Dijilali a justifié ce projet par les divers dépassements enregistrés durant l'actuelle session et les interventions hors sujet des parlementaires et par leurs absences répétées.

À en croire ce quotidien, ce projet est venu suite à l'accrochage verbal entre le président de l'assemblée populaire nation Larbi Ould Khelifa et le chef de groupe parlementaire du FLN, Mohamed Djemai et aussi une suite logique à l'intervention virulente du député Tahar Missoum, plus connu sous le sobriquet de "spécifique" à l'encontre de Abdeslam Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines.

Une fois la loi adoptée, la liste sera au complet, les soumis et les insoumis. Et que les messieurs les députés lèvent les mains et se taisent !

Rachid Mouaci

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (0) | Réagir ?