Diffusion de matchs de l'EN : les télés privées pointées du doigt

Diffusion de matchs de l'EN : les télés privées pointées du doigt

La diffusion clandestine des matchs et des ‘‘highs lights’‘ de la sélection algérienne de football peut entraîner de très graves sanctions à la FAF et même disqualifier l'Algérie des compétitions internationales et notamment la CAN et la Coupe du monde, avertit la Fédération algérienne de football (FAF) ce lundi.

Il y aurait donc des chaînes de télévision au-dessus de la loi ? C'est en substance ce que nous apprend cette sortie de l'instance du football nationale qui ne sait plus comment réagir contre "ces impertinentes". "La FIFA, la FAF et les détenteurs de droit de retransmission des rencontres de l'équipe nationale ont constaté avec regret que des images d'avant le coup d'envoi, des coulisses des matchs et de fin de matchs sont filmées clandestinement et diffusées illégalement par des télévisions privées algériennes", a indiqué l'instance fédérale à l'issue de son bureau fédéral tenu à Sidi Moussa (Alger)

Selon la même source, des photographes de la presse écrite accrédités en tant que tels, profitent de leur présence sur la main courante ou dans les tribunes pour prendre des images interdites à la diffusion.

Aussi, la Fédération algérienne de football exhorte les médias appelés à couvrir la rencontre Algérie - Cameroun prévue le 9 octobre prochain à Blida pour le compte de la première journée des éliminatoires du mondial -2018 à "faire preuve de bon sens et de responsabilité pour éviter à l'équipe nationale algérienne et à la fédération de lourdes sanctions financières et sportives qui risquent de compromettre nos chances de qualification à la Coupe du monde-2018". Devant la multiplication des dépassements opérés par ces chaînes de télévision, le propos de la FAF est pour le moment un simple avertissement

Mais elle avertit, tout de même. La FAF et les détenteurs de droit "se réservent le droit de recourir à toute mesure nécessaire pour défendre les intérêts de notre équipe nationale et de la Fédération jusqu'à d'ester en justice les médias réfractaires et de déposer des plaintes auprès des administrations de gestion des satellites et de diffusion", affirme la même source.

D'autre part, un monitoring est d'ores et déjà mis en place pour détecter toute diffusion frauduleuse de tout ou partie des matchs de l'équipe nationale, a fait savoir la FAF.

Dans sa communication, la FAF s'est gardée pour le moment de nous dire qui sont ces chaînes de télévision qui se permettent d'enfreindre la loi sans crainte. Par ailleurs, il faudra s'attendre à une intervention de l'ARAV sur cette violation des droits télé qui risque de coûter cher à l'équipe nationale.

Avec APS

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?