Ligne ferroviaire Thenia-Tizi Ouzou : bientôt 25 ans de travaux et aucun train en vue !!!

Ligne ferroviaire Thenia-Tizi Ouzou : bientôt 25 ans de travaux et aucun train en vue !!!

Les travaux pour la modernisation de cette ligne ferroviaire tant attendue sont presque à l'arrêt. Avec la crise qui s'annonce, il urge de ne pas se presser de finir cette ligne.

"Y aura-t-il un train Alger-Tizi Ouzou un jour ?" se demande-t-on dans la capitale du Djurdjura ? Difficile de répondre par l'affirmative eu égard aux nouvelles qui arrivent des chantiers de cette voie ferrée. Cela fait 23 ans que les travaux ont commencé. Une éternité qui agace. "Ils se moquent de nous, toutes les voies ferrées du pays sont achevées et fonctionnent et nous on nous bassinent...", nous avaiit confié Amrane, un cadre tiziouzien qui travaille dans l'administration bancaire à Alger.

Les automobilistes qui empruntent la voie routière entre la capitale et Tizi-Ouzou voient des ouvrages sortir de terre, des voies qui se perdent dans la terre... mais point de train. Alors ?

Il y a un an, Samir Naït Youcef, le directeur des transports avançait que "les travaux de modernisation et d’électrification de la ligne ferroviaire Thenia/Tizi-Ouzou, ont atteint un taux d’avancement de plus de 78%". Mercredi dernier, le même responsable redisait presque la même chose au localier de l'agence officielle. Avec quelques nuances dans le détail. Le même responsable avait d'ailleurs pronostiqué que la ligne ferroviaire électrifiée Thenia/Tizi-Ouzou, dans sa partie Bordj Menaiel (Boumerdes)-Oued Aissi (Tizi-Ouzou), sera mise en service le 5 juillet 2016. C'est dire que c'était osé quand on sait que les chantiers progressent à un rythme déconcertant.

La pose de la voie sur le tronçon reliant la commune de Tadmait (entrée ouest de la wilaya) à celle de Draa Ben Khedda (à 10 km à l’ouest de Tizi-Ouzou) est achevée et les trois des gares prévue à Tadmait, Draa Ben Khedda, et Tizi-Ouzou ainsi que la halte de Boukhalfa sont également réalisées et il ne reste plus que l’installation de la signalisation, a-t-il expliqué. Pour ce qui du reste du tronçon devant relier la ville de Draa ben Khedda à celle de Tizi-Ouzou, "les grandes ouvertures de voie ont été réalisées jusqu'à Bouïd à hauteur de Boukhalfa, et à partir de cet endroit et jusqu’a Tizi-Ouzou (Boulevard Stiti) la voie suivra l’ancien tracée qui fera l’objet d’élargissement et d’aménagement et dont les travaux ne sont et pas encore entamés", a ajouté M. Nait Youcef.

Ce responsable local nous confie que les travaux avancent par petites portions. Au rythme qui sont les leurs depuis 23 ans.

Le tronçon Boulevard Stiti/Oued-Aissi, comprenant trois gares implantées au Boulevard Stiti, Bouhinoun (gare multimodale) et Oued Aissi, déjà construites et prêtes à être mises en service, est achevé, tandis que l’extension de la voix jusqu'à Azazga à l’est et Draa El Mizan à l’ouest, les études sont en cours, a rappelé M. Nait Youcef à l'APS. Ce qui veut dire que les futurs usagers de ce tronçon devront encore patienter un quart de siècle avant de jouir de cette voie.

Bien entendu, tout averti qu'il est des retards proverbiaux, Nait Youcef n’a pas voulu avancer de délais de livraison de ce projet.

Ce projet de modernisation et d’électrification de cette ligne ferroviaire, permettra, s'il est achevé un jour, de parcourir la centaine de kilomètres séparant Tizi-Ouzou d’Alger en 1h10mn. Entretemps, les milliers d'usagers ont oublié l'existence de cette ligne continuent de subir

Le projet a été confié à un groupement d’entreprises (ETRHB (Algérie), Teixeira Duarte (Portugal), Enyse (Espagne) et Ozgun (Turquie). Son budget initial ? 56,255 milliards de DA.

Yacine K.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Meziane Ait Ali

Le retard est à l'image d'ANESRIF, cette agence créée ex-nihilo, il y'a quelques années pour la conduite des grands projets ferroviaires, qui a eu deux DG mis en taule, dont un relaxé après 2ans de cachot, innocenté.. Une organisation approximative, des compétences en conduite de projet quasi nulles, des ministres de tutelle, petits chéfaillons incompétents et exécrables (M. Tou puis M. Ghoul...), et tout cela noyé dans un environnement bureaucratique, rigide et corrompu et où la barbe et le voile sont appréciés et encouragés... Aussi, le passage de 4 500 km de voies ferrées non électrifiées à environ 10 000km de voies ferrées électrifiées n'est que poudre jetée au yeux des algériens et occasions pour la junte compradore au pouvoir de s'enrichir... La crise actuelle va certainement enterrer cette Agence et ses pseudo projets avec ! Les algériens attendront pour voir passer les trains....