Le retour prochain du Maroc au sein de l’UA irrite Alger et la RASD

Le dernier sommet de l'Union africaine à Kigali.
Le dernier sommet de l'Union africaine à Kigali.

Après 32 ans d’absence, la réintégration du Maroc au sein de l’Union africaine cristallise les nerfs d’Alger.

Après Abdelkader Messahel, c’est au Premier ministre Abdelmalek Sellal d'apporter son soutien à la RASD. Dans une déclaration, il a souligné, jeudi à Alger, que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) est un membre fondateur de l'Union africaine (UA) et que son départ de cette organisation ne peut être réclamé.

La demande de l'exclusion de la République sahraouie est "insensée" car "il ne faut pas oublier que la RASD est un membre fondateur de l'organisation panafricaine". Pour le premier ministre, si le Maroc souhaite adhérer à l'UA "sans condition", l'Algérie "n'y voit aucun problème, mais il y a des procédures à suivre", a-t-il ajouté.

Sellal a rappelé que le retrait du Maroc a eu lieu de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) et non de l'Union africaine. A ce titre, faisant abstraction sur le fait que l’UA et l’émanation pure et simple de l’OUA, le premier ministre précise en direction du Maroc qu’il est question-là d'"une nouvelle adhésion" à l'UA. Comme pour atténuer la teneur de ses déclarations, le Premier ministre a cependant précisé que l'Algérie n'a pas de problème avec le peuple marocain ou avec le Maroc en général.

Quelle mouche a donc piqué Alger pour réagir aussi frontalement ? Tout s'est ébranlé la semaine dernière pendant le sommet de l'UA quand un lettre de Mohammed VI a été remise par Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants marocains, à Idriss Deby Itno, président du Tchad et du 27e sommet de l’UA. Objectif ? L'exclusion de la RASD. En appui, 28 Etats sur 34 pays ont déjà signé, lundi, une motion appelant à la réintégration du Maroc et à la suspension de la RASD. Macky Sall, le président du Sénégal, a lui été direct en appelant purement et simplement à l'exclusion de la RASD de l'organisation africaine.

En vrai, le Maroc s’est lui employé depuis plusieurs années à une diplomatie de proximité sur les terres africaines, multipliant les investissements ainsi que les visites royales. La participation des soldats des FAR aux différentes missions de maintien de la paix sur le continent fait partie de ce diplomatie globale qui détermine l'influence du royaume au sein du continent noir.

En revanche, il faut bien souligner que l'Algérie a perdu en influence en Afrique. Se contentant d'une diplomatie du chèque, en 17 ans de pouvoir, Abdelaziz Bouteflika n’a fait aucune visite d’un pays africain.

A ce titre, le retour du royaume marocain au sein de l’Union africaine est la suite logique d’un long travail diplomatique mené depuis les premières années de l’intronisation de Mohammed VI. Pour ce qui est des soutiens de la RASD, hormis l'Algérie, seule l'Afrique du sud demeure encore le plus important parrain de cette organisation sur le continent. Ce qui augure de bien âpres luttes diplomatiques les prochains mois.

Sofiane Ayache

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
musulmangeo

L'Algérie et son axe (Nigéria-Afrique du Sud), savent pertinemment que dès que le Maroc mettra son pieds au sein de l'UA, leur axe ne vaudra plus grand chose. Ce n'est pas parce que le Maroc est plus puissant que chacun de ces 3 pays, mais parce qu'il s'est avéré que le Maroc est plus africain que cet axe qui défend ses intérêts sans prendre en compte les intérêts des autres pays africains plus pauvre. C'est la diplomatie économique du Maroc qui a réussit et qui attire de plus en plus de pays africain vers lui.

Le retour du Maroc à l'UA est chose faite malgré les actions de Zuma (des actions de gens mal élevé). Et même si ce retour ne se fait pas en 2017, il se fera en 2018 ou 2018. Le principal c'est que le Maroc retourne puis travaille à chager le statut de l'UA pour mettre dehors les mercenaires du Polisario. Ce jour là, le peuple algérien devra remercier la Maroc, car les généraux auront perdu l'arbre qui cachait leur fôret.

http://lafriqueadulte. com/2016/10/31/le-roi-du-maroc-a-demande-au-president-tchadien-ce-lundi-dintervenir-aupres-de-la-presidente-de-la-commission-de-lunion-africaine-ua/

avatar
Oth M

http://lesinfos. ma/news/details/205927/Le-Premier-ministre-algrien-ne-reconnat-pas-la-RASD?utm_source=NL_lesinfos. ma&utm_medium=email&utm_term=Politique&utm_campaign=Revue-de-presse-du-22-juillet-2016-matin

Un peu pas le meme discours ici... continuez à cacher la réalité à votre peuple :)

visualisation: 2 / 4