Tamazight, langue de France : le CMA appelle à la mobilisaiton

Même d'origine berbère, la ministre de l'Education nationale française continue d'ignorer cette dimension.
Même d'origine berbère, la ministre de l'Education nationale française continue d'ignorer cette dimension.

En 2001, un collectif de plus de 30 associations culturelles franco-amazighes, a entrepris une démarche en vue de faire cesser les discriminations qui frappent les citoyens de culture amazighe et de donner à Tamazight (la langue amazighe) les moyens publics pour assurer sa promotion. Cette démarche portait le titre significatif de « Citoyens à part entière, Tamazight à l’Education Nationale ».

Au cours de la période 2002-2004, les représentants de ce collectif ont été reçus au Ministère de l’Education nationale et des promesses leur ont été faites concernant la prise en charge par l’Etat français, de l’enseignement du berbère dans les lycées, notamment pour la préparation de l’épreuve de berbère au Baccalauréat.

Plus d’une décennie plus tard, sous des gouvernements de gauche comme de droite, rien n’a bougé. Les enfants et jeunes Français d’origine amazighe continuent d’être privés de la langue d’origine de leurs parents tandis qu’on leur propose parfois avec insistance, l’apprentissage de la langue arabe, dans le cadre du dispositif ELCO (enseignement des langues et cultures d’origine).

Aujourd’hui, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale et Rifaine d’origine, affiche sa ferme volonté d’enseigner l’arabe dès le CP mais ne fait jamais mention de Tamazight qui va demeurer exclue de l’Ecole française. Nos enfants vont ainsi continuer à subir l’arabisation et l’islamisation en France.

Conscients de cette situation gravement discriminatoire, nous appelons toutes les associations et personnalités amazighes intéressées, à venir échanger sur les initiatives à prendre rapidement dans le but de donner à notre identité linguistique et culturelle sa place légitime dans ce pays.

La réunion est prévue le :

Samedi 2 juillet 2016 à 13h30

Espace Franco-Berbère Azul

19, Place des Alizés, 94000 Créteil

Métro : ligne 8, station Pointe du lac

Veuillez nous confirmer votre participation à cette réunion en envoyant un email à : congres.mondial.amazigh@wanadoo.fr

Et merci de bien vouloir transmettre cet appel aux personnes et responsables associatifs amazighs (Berbères, Kabyles, Chawis, Mozabites, Rifains, Chleuhs…) de France que vous connaissez.

P/CMA

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (5) | Réagir ?

avatar
Massine Ait Ameur

Apres les acronymes KDS et CDS, nous avons maintenant RDS ! A qui le "nouveau grade " ?

Les franco-arabes ont le droit d'apprendre leur langue d'origine dans des ecoles privees en dehors du systeme publique. Le systeme publqiue peut offrir des courses de deuxieme langue basees sur le choix des eleves. De la a imposer l'arabe aux autres gens d'origine Nord Africaine a travers le systeme d'education publique, est absurde. Cette RDS est nulle et les gens qui l'a soutiennent sont aussi nulles. Je pense quand meme que ce plan est une magouille des pays du Golfe et peut etre Nord Africains aussi.

avatar
francis

Oua mister urfane : ce n'est pas ça qui va casser la langue arabe. Au lieu de s'en prendre à cette belle langue, attaque-toi aux responsables de notre débacle .

visualisation: 2 / 5