Vingt supporters russes seront expulsés de l’Euro2016

Les supporters russes pointés pour leur comportement.
Les supporters russes pointés pour leur comportement.

Vingt supporters russes, dont le président de l'association des supporters russes, seront expulsés de France dans les prochains jours, après des violences en marge de l'Euro de football, a-t-on appris jeudi de source policière.

Ces vingt personnes, qui font partie du groupe de 43 supporters russes arrêtés mardi dans les Alpes-Maritimes et sont détenus au centre de rétention du Canet, à Marseille, "devraient quitter le territoire français lundi", a annoncé la préfecture de région dans un communiqué.

Alexandre Chpryguine, le président de l'association des supporters russes, figure parmi les vingt, a déclaré une source policière. Par ailleurs, trois supporters russes et un supporter français doivent être jugés ce jeudi en comparution immédiate à Marseille pour leur participation présumée aux violences qui ont fait 35 blessés en marge du match Angleterre-Russie samedi, a-t-on appris de source judiciaire.

Avant le début du match, 31 personnes avaient été blessées dans des heurts entre supporters des deux équipes dans le centre-ville. Un supporter anglais a été très grièvement blessé.

Une cinquantaine de supporters russes s'en sont ensuite pris à des supporters britanniques à l'intérieur du stade Vélodrome, avant de nouveaux affrontements dans la ville à l'issue du match qui s'est soldé par un nul 1-1.

320 personnes interpellées depuis le début de l'Euro

Depuis le début de l'Euro 2016 de football, 323 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre, notamment pour violences, vols ou dégradations, a annoncé jeudi le ministère de l'Intérieur.

Parmi elles, 196 ont été placées en garde à vue, huit ont été condamnées à des peines de prison ferme et trois avec sursis, précise le ministère dans un communiqué.

En outre, 24 personnes ont fait l'objet d'un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière. Les incidents les plus violents ont eu lieu le 11 juin à Marseille en marge du match Angleterre-Russie. Des supporters des deux équipes se sont affrontés avant le match dans le centre-ville, puis au stade Vélodrome, notamment, après la rencontre.

Vingt des 43 supporters russes arrêtés mardi dans les Alpes-Maritimes font l'objet d'arrêtés de reconduite à la frontière, a précisé la préfecture de région. Quatre supporters-trois Russes et un Français - doivent pour leur part être jugés ce jeudi en comparution immédiate à Marseille pour leur participation présumée aux violences qui ont fait 35 blessés.

Avec Reuters

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (0) | Réagir ?