Batna : lancement du projet du complexe industriel de la General Electric à Ain-Yagout

Batna : lancement du projet du complexe industriel de la General Electric à Ain-Yagout

Le projet gigantesque du complexe industriel General Electric Algeria Turbine (GEAT), implanté dans la commune de Ain Yagout, va être lancé le 2e semestre de cette année et devrait être opérationnel dès 2017.

Ce complexe est la résultante d’un accord signé en septembre 2014 par Le Conseil de participation de l'Etat (CPE) pour le partenariat entre Sonelgaz et General Electric pour la réalisation d'un complexe industriel pour la fabrication des turbines à gaz, turbines à vapeur, alternateurs et systèmes de contrôle-commande. Une première pierre du complexe industriel Général Electric Algeria Turbine, (GEAT) a été posée déjà à Ain-Yagout, située à 36 kilomètres de Batna, par le (PDG) de la Sonelgaz Boutarfa Nouredine, en présence du wali et autres cadres de la wilaya, apprend-on.

Le directeur de l’énergie et des mines, Ali Benyakhlef a indiqué au Matin d’Algérie que le travail une fois accomplis avec General Electric, "va permettre à ce complexe d’être un exemple parfait et d'une intégration nationale très efficace et profitable à l’Algérie". Ce même projet va apporter une impulsion nouvelle à l’économie du pays. Le directeur de l’énergie a souligné aussi que le projet aura un coût de 200 millions de dollars. Ses principaux objectifs sont notamment la fabrication locale, le transfert du savoir-faire en plus de la formation des jeunes et surtout la création d'emploi. Le complexe créera 1000 postes d'emplois au démarrage dont 400 directs et 600 autres seront recrutés au fur et à mesure dans le cadre de ce projet qui sera le premier en Afrique, a ajouté le directeur de l’énergie Ali Benyakhlef.

Il est à savoir que le complexe industriel sera composé de quatre usines de fabrication de turbines à gaz de 100 à 300 MW, de turbines à vapeur de 50 à 160 MW, d'alternateurs qui seront couplés aux turbines pour convertir l'énergie mécanique en énergie électrique et des systèmes de contrôle-commande pour équiper les turbines fabriquées dans les deux premières usines, Le montant d'investissement de ce complexe avoisine en moyenne 300 millions de dollars, soit 233 millions d'Euros. précise encore le même responsable.

General Electric Algeria Turbine est détenue à hauteur de 51% par Sonelgaz et 49% par la filiale de Général Electric (GE industrial),. Pour sa part, Ali Benyakhlef a estimé que la (GEAT) général électrique algeria turbine est principalement l'une des réponses à la demande croissante en énergie du pays et au développement du tissu industriel en Algérie. En outre, il est à rappeler que la commune de Ain- Djasser, a également bénéficié d'un projet d’extension d'une station de production en Électricité (existante) de 300 Mégawatts estimé à 3000 milliards de centimes et d'un transformateur Electrique équivalant à 400 kilowatts estimé à un valeur de 540 milliards de centimes en plus de 4 autres transformateurs électriques de 60 kilowatts chacun, dont leur projet de réalisation va devoir être lancé incessamment, c'est à dire le 2e semestre de l'année en cours (2016), a indiqué Ali Benyakhlef.

Pour sa part, le directeur de la Sonelgaz, Hocine Madi a précisé au Matin d’Algérie, concernant la couverture en matière de réseau d' installation et distribution Électrique, pour wilaya de Batna a atteint 91% et 73% pour la distribution en gaz. A noter que 19 autres opérations à travers plusieurs communes de la wilaya sont actuellement en cours de réalisation, a-t-on appris auprès du même responsable.

Abdelmadjid Benyahia

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?