Un ancien moudjahid violemment agressé par un juge à Oran

Abdelkader Djebbar, 79 ans.
Abdelkader Djebbar, 79 ans.

Abdelkader Djebbar, 79 ans, valeureux moudjahid, a été rossé de coups par un juge du tribunal d’Oran.

La justice n’est pas seulement aux ordres, mais elle est aussi à l’œuvre de la punition. Ce que vient de subir cet ancien moudjahid de Boukadir est tout simplement insupportable de la part d’un représentant de la justice. Car comment donc un représentant de cette auguste institution peut-il se conduire comme un voyou en passant à tabac un vieillard ? La Ligue algérienne des droits de l’homme s’est fendu d’un communiqué dans lequel elle dénonce cette agression caractérisée et interpelle le ministre de la Justice pour qu’il intervienne.

Par ailleurs, plusieurs mouvements de protestations de la part d’anciens moudjahidine ont été organisés à Oran, Boukadir et Relizane, pour s’élever contre ce juge.

A quoi donc faut-il s'attendre désormais quand on assiste à ce genre de comportement contre un homme qui a participé à la libération du pays ? Comment donc un juge peut-il se permettre de régler à coups de poing un différend personnel, lui qui est censé représenter la justice ? Derrière cet agissement, il y a comme une espèce de grave déliquescence de ce qu'est la justice. Car si un vénérable homme âgé est ainsi traité, qu'en est-il du commun des Algériens ?

La justice ne peut, de raison, fermer les yeux devant un pareil dépassement.

L.M.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (56) | Réagir ?

avatar
moh arwal

Tu viens sur les sites algeriens pour te consoler de ta nostalgie de l'algerie française que tu as perdue à jamais.

Tu la verras plus l' Algerie de papa !! fini khlass

-1
avatar
allilou aghroum

Le nostalgique est humain ça veux dire qu'il y a eu un bon moment agréable, mais c'est du passé qui ne revient jamais. Le présent est certain, le futur j'espère dans dans le doute, sera nauséabonde pour leur génération et que personne ne voudra s'en souvenir

avatar
deradji nair

C'est vraiment lache ce qu'il a fait ce juge, mais contenu d'une dispute personnelle peut-etre que celui-ci ne connaissait pas que cette personne c'était un moudjahid. El moussameh karim

avatar

Avec vous, au moins nous savons que vous avez une drôle de conception de la justice, c'est comme vos amis, si vous êtes du bon côté vous serez jugé d'une telle façon, si vous êtes du mauvais vous serez juger et condamner, même si la victime avait raison.

avatar
moh arwal

El mousamah karim, ça vient faire quoi ici, cette sourate ? tu n 'es pas a la mosquée. Ici on debat sur la justice de l'Eat envers les citoyens, retournes dans ta mosquée faire tes ablutions tu es hors de la plaque, Comme a tes habitudes tu es aveuglée par ta religiosité malsaine tu interviens toujours avec tes versets sataniques. Tu n es pa s en republique de moulah

-1
avatar
deradji nair

En premier vous le non pardonneur et juge des autres, y a si Moh haroual car il n'y a que les mules qui haroual je vous demande un peu de respect s'il vous plait. Je n'ai jamais fait le berger avec vous sur les monts du Djujura et je ne vous permet plus que vous me tutoyez et ceci prouve bien votre grand respect envers les autres. En deux C'est une histoire personnelle de voisinage ou de lien entre deux individu loin de toute administration l'un est un moudjahid et l'autre est un juge ce que je veux dire c'est que l'état n'a rien à voir dans celle ci. votre seul souci est toujours d'inculper cet état dans tous les problèmes meme ceux qui se passent dans vos maisons et vous etes la que pour verser de l'huile sur le feu entre algériens. Comme vous l'avez vous meme dit vous venez sur ce site que pour vous venger des algériens mais comme vous le connaissez surement un adage bien arabe dit je cite " la caravane passe et les chiens............ si vous le dites ou vous le déchiffrez vous vous etes situé par rapport à tous ces algériens. Salut.

avatar
rabah Benali

Bonjour

On se croirait vraiment dans une garderie d'enfants.

Le débat a pour sujet la justice de la nuit dans un pays tombé dans la nuit des "moudjahidin frelatés". Certains illuminée éteints nous parlent de Moumouh et du grand pardon recommandé apparement par sa religion. C'est tout simplement débilement débile. Rabah Benali.

avatar
deradji nair

Je suis ni chrétien, ni juif; je suis un algérien arabe et musulman, je ne suis ni fou ni hanté et le pardon et plus demandé et plus loyal que la justice pour les gens qui n'ont aucune rancune envers toute société et y a que ceux qui se sentent morveux qui doivent se mouchait. il y a une justice auprès de ceux qui a appris cette justice à ceux qui l'appliquent mais qui connait lui qui sont les bons et les mauvais dans l'application de cette justice. L'insolence et la brutalité est dans les caractères des personnes et j'en suis plus que certain que si jamais ce juge que vous vous jugez se rapproche de sa victime et demandera pardon celui-ci l'acceptera car le musulman est toujours fière de pardonner et de se faire pardonner et El mousamh est et restera toujours karim car l'Allah qui lui prescrit cete grande générosité est aussi karim et le musulman est à son image qu'il vous en déplaise et je le répète nous ne sommes pas tous des juifs ni des chrétiens li takhdna el aza ghir ala el akh ouala ala el oukt et ce juge n'est pas un saint ni un prophète et merci de votre compréhension vous qui n'admettez pas qu'on se pardonne entre algériens, entre musulmans et entre frère et soeurs.

avatar
rabah Benali

Bonjour

Alors selon vous Monsieur, le juge serait excusable et pardonable car il ignorait que la victime était un "moudjahed". C'est à dire un super algerien labélisé ISO 9000. Et que si, toujours selon votre logique, ce tchektchouka de juge savait que c'était un superman "moudjahed" et qu'il l'ai tout de même agressé, son acte aurait été encore plus grave !! ??. Excusez Monsieur l'insolence et la brutalité du mot, Cette logique est tout simplement débile !!. Rabah Benali

visualisation: 2 / 19