Un tribunal militaire décidément très averti !

Gaid Salah, chef d'Etat-major ne devrait-il pas être convoqué par la justice, lui qui a honoré le général Hassan ?
Gaid Salah, chef d'Etat-major ne devrait-il pas être convoqué par la justice, lui qui a honoré le général Hassan ?

L’injustice envers le général Hassan me rappelle celle faite au journaliste Mohamed Benchicou qui avait été condamné à deux ans de prison pour un délit qui n’a été décrété que postérieurement !

Mohamed Benchicou les a purgé, malgré son innocence, je ne le souhaite pas pour le Général car on ne sort pas indemne d’une injustice et de la privation de liberté surtout quand on traine des maladies chroniques à un âge avancé. Les deux hommes avec d’autres ont échappé aux mains des terroristes pour tomber dans la nasse de l’instrumentalisation de la justice par des oligarques. L’oligarchie semble prendre de l’ampleur, jusqu’à instrumentaliser un tribunal militaire contre un général en retraite avec comme témoin à charge un truand ! Rien que ça. Cela ressemble aux méthodes de la CIA et celle d’Obama, le tueur au drone.

Les techniques, de la police judiciaire civile ou militaire, comme celle des terroristes s’enchevêtrent de plus en plus et s’universalisent jusqu’à devenir une arme commune aux pouvoirs, aux oligarques qui l’utilisent contre les peuples les plus démunis, les hommes les plus honnêtes qui finissent par les gêner. On peut illustrer la justice algérienne actuelle par ces deux faits saillants : un chef terroriste est en liberté et élevé au stade de personnalité nationale et un général des services antiterroristes en prison, privé de liberté. Défendre la liberté peut donc être punissable, terroriser le peuple peut être louable. Voilà en clair le message délivré par le tribunal militaire d’Oran, ce 26 novembre 2015 par cette condamnation du général Aït Ouarabi Abdelkader dit Hassan. «Arrêté chez lui à 21 h 30, il est resté sans l’assistance d’un avocat pendant plus d’un mois», affirme son avocat maître Mokrane Aït Larbi. Pendant le procès son avocat nous apprend aussi que «pour charger le général, la justice militaire a convoqué un grand trafiquant qui fait l’objet de plusieurs mandats d’arrêt». Sur ces deux faits seulement ajoutés à la sanction qui est la plus sévère dans ce cas, on peut conclure que le tribunal a été injuste avec le général en retraite.

La question qui me tarabuste est celle-là : pourquoi ses avocats ne convoquent pas le chef d’Etat-major non pas en tant que Président du Conseil supérieur de la fonction militaire devant lequel le dossier du général Hassan a été déféré depuis 2014 mais en tant que témoin, puisqu’il lui a accordé la citation de mérite pour son courage, sa bravoure, son professionnalisme ?

Je me demande aussi pourquoi l’avocat Aït Larbi a convoqué le Général Toufik tout en sachant que ce dernier a écrit une lettre sur cette affaire au président Bouteflika, restée sans réponse ! J’espère qu’il n’est pas trop tard pour palier à cette erreur judiciaire du tribunal de Mers El Kebir.

La justice doit délivrer une décision digne pour les honnêtes gens. «Durant toute ma carrière, j’ai servi mon pays avec honnêteté, j’ai fait mon travail avec honnêteté et j’espère que vous, lorsque vous entrerez en délibération, vous rendrez votre décision en toute honnêteté». Dixit le général Hassan à ses juges. Aujourd’hui cette prière est adressée à la Cour suprême.

Saadeddine Kouidri

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
Aksil ilunisen

Je regrette d'avoir la pleine conviction que mon ex-pays (l'Algerie) devienne une citrouille.

Je regrette d'avoir perdu confiance en cette ideologie fasciste colonialist du pouvoir rien qu'en evaluant ses performances tant desastreuses depuis 1962.

Je regrette d'avoir defondu sans relache mon ex-pays tant cheri, contre toutes les energumenes et leurs enfants qui pendant les annees 1980 se moquaient de cette Algerie liberée par les lions des Aures et du Djurdjura, en l'affectant l'etiquette de Bled Mickey...

Je regrette d'avoir cru que mon ex-pays soit capable de se relever come fussent le Japon, l'Allemagne, et bien d'autres pays avides de Liberte.

Helas! je vois mon ex-pays, la terre de Yugarten devenir une poubelle du monde civilisé.

Puisse "la nuit des longs couteaux" sauver mon ex-pays?.. Qui sait?..... Y a-t-il quand meme une lueur d'espoir?!

avatar
deradji nair 05/12/2015 21:07:49

Qui es encore ce "Yagourtzen" s'il vous plais, était-il plus courageux que Zighoud youcef, Larbi Ben M'hidi, Amirouche ?? J'attends s'incèrement de vous une réponse. Merci

avatar
Bachir Ariouat

Il ne faut rien attendre de ces gens, lorsque on présente un trafiquant de drogue et un anciens officiers qui a été sanctionné, il y a qu'une chose à faire, envoyer ces gens pourris aux enfers, on comprends mieux maintenant pourquoi le général Zéoual, ne voulait pas rencontré le faux président actuel.

Il est temps que le peuple prends en charge son pays, il est temps qu'il descends dans la rue pour dire stop, aux crapuleux du pays, les arrêter et les faire juger en lieu et place des innocents.