22 joueurs étrangers recensés pour la saison 2015-2016 de la Ligue 1 algérienne

Le bureau fédéral a décidé fin juillet d'interdire le recrutement de joueurs étrangers par les clubs.
Le bureau fédéral a décidé fin juillet d'interdire le recrutement de joueurs étrangers par les clubs.

Vingt-deux joueurs étrangers ont été recensés dans le championnat de Ligue 1 Mobilis de football pour la saison 2015-2016, dont le coup d'envoi a été donné le week-end dernier, selon les effectifs des 16 clubs formant la Ligue 1 dévoilés par la Ligue de football professionnel (LFP).

Douze clubs détiennent au sein de leur effectif au moins un joueur étranger, alors que les formations du NA Hussein Dey, du RC Arbaâ, de l'ASM Oran, et de l'USM Harrach, n'ont aucun élément étranger.

Le Cameroun est le pays le plus représenté avec 5 joueurs, suivi de Madagascar et de la Côte d'Ivoire avec trois éléments, puis le Burkina Faso avec deux joueurs. La Mauritanie, la Libye, le Congo, le Mali, la Guinée, la République centrafricaine, l'Ethiopie, et le Bénin ont placé chacun un seul joueur. Le milieu offensif brésilien du MC Alger, Roberson, est le seul joueur évoluant en Ligue 1 hors du continent africain.

Durant l'intersaison, 19 joueurs ont rejoint le championnat national de l'étranger à l'image de l'ancien international algérien Mourad Meghni (CS Constantine) et Amir Sayoud (DRB Tadjenanet).

Le bureau fédéral de la fédération algérienne de football (FAF) réuni samedi 25 juillet en session ordinaire, a décidé d'interdire le recrutement des joueurs étrangers dans les clubs professionnels à partir du prochain mercato (hiver).

Cette décision a été prise "compte tenu des difficultés financières et de l'impossibilité d'obtenir des devises légalement pour payer les salaires, indemnités de formation et de solidarité des joueurs étrangers", a expliqué le bureau fédéral, qui a déploré aussi dans ce registre "les agissements de certains agents de joueurs et autres acteurs du football peu scrupuleux". Néanmoins, les joueurs disposant d'un contrat pourront jouer jusqu'à la fin de leur engagement avec leur club, a précisé la même source.

Le président de la FAF Mohamed Raouraoua a rassuré vendredi dernier que cette décision serait levée "à la présence d'un climat adéquat" relatif au recrutement d'un joueur étranger.

APS

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (0) | Réagir ?