Le retour de Ferhat Mehenni à la chanson

Ferhat revient avec Tilleli i Teqvaylit ( Liberté pour la Kabylie)
Ferhat revient avec Tilleli i Teqvaylit ( Liberté pour la Kabylie)

Tilleli i Teqvaylit (Liberté pour la Kabylie) est un album que le chanteur compositeur met au service de sa démarche politique.

Ambiance des grandes retrouvailles à Berbère Télévision a ouvert ses locaux et son antenne à l'artiste Ferhat imazighen Imoula qui a donné une conférence de presse suivie d'une vente dédicace pour la promotion de son dernier album Tilleli i Teqvaylit (Liberté pour la Kabylie) vendredi 10 avril 2015 dans la soirée. Le public était nombreux.

Accompagné d'Idir qui a tenu à lui apporter ses encouragements pour ce retour à la chanson après une longue absence, Ferhat est arrivé avec une heure de retard sans susciter de remous parmi ses admirateurs qui l'attendaient pourtant avec impatience. C'est dire que le lien qui existe entre ses fans et lui est si fort qu'il est palpable dans l'assistance.

Ferhat entame sa conférence en déclarant qu'il assume sa double fonction de chanteur et de dirigeant politique. Citant, au passage, l'exemple de Bill Clinton qui joue du saxophone, il souligne l'absence d'anachronisme entre sa vocation artistique et politique.

En préparation depuis 2012, l'album, entièrement consacré à sa vision de la Kabylie dans le contexte d'oppression et de répression qu'elle subit depuis l'indépendance de l'Algérie, a nécessité selon lui, une longue maturation et une large collaboration technique et artistique. Un travail à plusieurs mains et voix qui a réuni des hommes et des femmes connus pour leur talent et leurs engagements pour Tamazight. Il s'agit notamment de M'hana Tigrine, Tenna, Idir, Ali Idheflawen, Amghid, Dyhia, Ali Abdja, Kamel Iflis, etc...

Selon Ferhat, la réalisation de cet album se devait d'être un acte collectif car la Kabylie, thème récurrent dans ces nouvelles chansons concerne tout le monde et transcende les différences.

Dino lambroso, un musicien breton né à Bab El Oued a, quant à lui, apporté son savoir-faire dans les arrangements musicaux de l'oeuvre. C'est sa deuxième collaboration (la première remonte aux années 90) avec Ferhat qui annonce d'autres projets en vue avec lui. Notamment un mixage de la musique classique sur un style kabyle.

A ce propos, il affirme que l'expression de "musique universelle" est un mensonge convenu, en contradiction avec la réalité qui sépare dans les faits l'écriture de la musique fondée sur des normes universelles et l'âme de la musique qui porte incontestablement un caractère identitaire.

Une vente dédicace qui a duré plusieurs heures a terminé tardivement la soirée.

M.G.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (8) | Réagir ?

avatar
amazigh zouvaligh

Aux brebis galeuses!aux kabyles naïfs, qui croient encore à la chimérique Algérie, qui ne fait que les assassiner, et qui veut les avilir et les enterrer!sachez bien que Ferhat est le seul homme politique kabyle, qui veut que son peuple ne disparaisse pas!Réveillez vous !le pouvoir arabo islamique d'Alger est en train de tout faire pour nous exterminer!Vive le MAK;vive le GPK, et longue vie à Ferhat!

avatar
Kamel Amine

Je suis très content qu'il soit revenu à la chanson. Car c'est un artiste exceptionnel. Et il n'aurait pas du quitter la scène. Maintenant pour la politique laissez tomber. Il y a trop de politiciens en Algérie.

visualisation: 2 / 7