Le Pôle des forces du changement doute du message de Bouteflika

Le Pôle des forces du changement dénonce la vacance du pouvoir de Bouteflika.
Le Pôle des forces du changement dénonce la vacance du pouvoir de Bouteflika.

Le Pôle des Forces du Changement a tenu le 22 mars courant sa réunion périodique au siège du Parti Talaiou El Houriyet, en voie de constitution, sous la coordination de M. Ali Benflis.

L’ordre du jour de ses travaux comprenait essentiellement l’examen du message lu à Ghardaïa à l’occasion de la célébration de la Fête de la Victoire et attribué au premier responsable du pays.

D’emblée le Pôle des Forces du Changement a adressé ses plus vives félicitations au peuple algérien à l’occasion de la célébration de la Fête de la Victoire, lui souhaitant un plein succès mérité dans ses tentatives de dépassement des difficultés présentes, induites par les sensibles crises politique, économique et sociale.

Le message lu à Ghardaïa et attribué au premier responsable du pays confirme la vacance du pouvoir au sommet. A ce sujet, le Pôle des Forces du Changement a constaté avec une extrême préoccupation que des forces occultes néfastes pour l’intérêt supérieur de la nation et pour l’existence même de l’Etat National ont tiré avantage de la vacance du pouvoir pour s’approprier des pouvoirs constitutionnels qui ne sont pas les leurs et pour prendre possession indument du centre de la décision nationale.

A cet égard, le Pôle des forces du Changement a rejeté avec des sentiments d’extrême indignation les intimidations, les accusations et les menaces que contient ce message irresponsable et tient pour responsables ses auteurs de tout glissement et dérapage pouvant résulter des ces menaces, de ces provocations et de ces charges.

Le Pôle des forces du Changement a aussi estimé qu’après avoir mis toutes les institutions constitutionnelles sous son emprise, qu’après avoir mis sous sa coupe de vastes pans du paysage politique national et après s’être entouré de puissants groupes d’intérêts, de pression et d’influence, le régime politique en place estime, à tort, qu’il lui est possible désormais de lancer ses assauts contre les bastions de l’alternative démocratique en l’occurrence l’opposition et la presse nationales.

Le Pôle des Forces du Changement a conclu de ce constat que l’opposition et la presse nationale sont désormais unies dans un même combat pour la survie de notre Etat national menacé, patrimoine de l’ensemble du peuple algérien.

Par ailleurs, le Pôle des Forces du Changement a relevé la flagrante contradiction au sujet du gaz de schiste en ce que le message en question réaffirme l’entêtement et la poursuite de l’exploration tout en décrétant la santé du citoyen ligne rouge à ne pas dépasser. A cette occasion, le Pôle des Forces du Changement tout en rappelant ses positions déjà exprimées, renouvelle son soutien et sa solidarité aux concitoyennes et aux concitoyens du grand sud de notre pays dans la défense de leur cause à caractère national.

Ali Benflis

Coordonnateur du Pôle des Forces du Changement

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
ali chemlal

Vous doutez, vous êtes surpris, vous n’êtes pas d'accord, comme si Bouteflika est un inconnu. . vous connaissez pourtant ses basses méthodes, d'abord, il vous nomme a un poste important, puis vous éjecte. Messieurs de l'opposition, si vous n'arrivez pas a vous entendre, sur une plate forme crédible, susceptible de faire adhérer, une majorité d' algériens et de proposer un candidat crédible, vous serez toujours considéré par Bouteflika et son clan, comme incapables d'opérer un changement, démocratique, tant souhaité par ce peuple, qui en a marre de Bouteflika, de l'est au nord, du nord au sud, du sud a l'ouest. Il y a quelques années, lorsqu'il a inauguré a Guelma, une stèle a la mémoire de Boumediene, quel qu’un, lui a soufflé" bouss ras sidek"Donc, ceux qui lui font croire qu'ils l'aiment, ne sont que des profiteurs et les privilégiés du pouvoir.

avatar
Guel Dring

Depuis la lecture de : Bouteflika, l'imposture algérienne il n'y a plus de doute possible. Le doute est la pire des choses que puisse endurer l'être humain. S'il est mécréant, son idéal sera de profiter au maximum de cette vie en rejetant tout ce qui a trait à la religion (authentique) . S'il est croyant, il essaiera de respecter les clauses de la charte qu'est cette religion. Pour celui qui doute, son action sera entachée par une attitude hésitante qu' est l'hypocrisie en essayant de s'adapter aux conditions du milieu. En ce qui concerne ce pôle, l'idéal de sauver la république n'est pas le seul but. Nous sommes dans le cas de figure prédit par le Chahid Ben M'hidi où il annonçait la course au pouvoir.

Si c'était l'unique objectif, la situation est telle que c'est une révolution qui doit se faire. Depuis, avril 2014, le pouvoir a eu toutes les latitudes pour briser à chaque fois la dynamique de ce pôle.

D'abord par une obstruction dans ses démarches pour activer dans la légalité en rejetant le dossier d'agrément, aujourd'hui c'est la menace tout court qui tétanise "Talaiou el houriat" El houriat ça se mérite. Je préfère placer ma confiance en Celui qui n'est pas attentif à ce que font les injustes en ces moments mêmes. C'est la débandade qui se prépare. Il suffit que l'un d'entre eux panique et se sauve pour déclencher la grande évasion.

avatar

Cher Mollah,

Avec tous les respects que je dois à votre Vénérable Piété, laissez moi ne pas douter une fois que vous êtes à coté da la plaque.

Nous n’avons pas été à la même école. La tienne bannit les incrédules et les voue aux gémonies. La mienne sa devise est doute de tout. Vous c’est ra-aitou elladina youkedibou ce que je dis. Nous, la vérité est peut-être ailleurs.

Le doute ce n’est pas l’hésitation. Le doute ce n’est pas être tiraillé par des options inévitables. Le doute ce n’est pas se forcer à gober soit les couleuvres de la politique soit les anacondas de la religion.

Le doute c’est au contraire ne pas opter, ne pas se forcer à choisir. Le doute c’est refuser les certitudes aliénantes. Le doute c’est savoir que dans cette putain de vie toutes les vérités sont provisoires. Et d’ailleurs tant mieux !

Le doute c’est le chemin de la liberté qui nous sort des vérités révélées.

Le doute c’est la quête de l’inaccessible. Le doute c’est la méthodologie !

Post rectum : Vous avez lu l’imposture ? C’est de quelle imposture que vous parlez ?

visualisation: 2 / 3