Algérie : halte au racisme ordinaire anti-Amazigh

Le CMA sort de son silence.
Le CMA sort de son silence.

Othmane Saadi est un ancien haut fonctionnaire algérien qui a exercé notamment, la fonction d’ambassadeur d’Algérie dans quelques pays arabes du Moyen-Orient dans les années 1970.

C’est probablement à cette époque qu’il a attrapé le virus du chauvinisme arabonationaliste dont il n’a jamais pu guérir. Depuis, il ne cesse de promouvoir de manière fanatique l’arabité de l’Algérie et des autres pays du nord de l’Afrique et de tenter de déformer l’histoire et la réalité amazighes de ces pays à coups de mensonges et de falsifications.

Plus grave encore, depuis des années et en toute impunité, il profère des propos délibérément racistes et haineux à l’encontre de tout ce qui n’est pas Arabe. Pour lui, les Amazighs (qu’il préfère appeler par mépris, «Barbar») ne sont qu’une peuplade dont il faut éradiquer la langue et la culture. En 2002, il écrivait dans le journal Acharq-El-Awsat que «le berbérisme en Algérie est plus dangereux pour l’arabe et l’Islam que les Juifs». Aujourd’hui à 85 ans, il récidive dans le journal algérien Echourouk daté du 15 février 2015, en écrivant que «les Berbères sont des ignorants et des sauvages», qui auraient été «civilisés par les phéniciens et les arabes».

Le Congrès Mondial Amazigh condamne fermement ce racisme ordinaire à l’encontre des Kabyles particulièrement et des Amazighs en général. Le CMA s’étonne de ce que le gouvernement algérien n’a jamais pris aucune initiative pour faire cesser les appels à la haine anti-amazighe du charlatan Othmane Saadi et contre le journal qui le publie. Le gouvernement algérien serait-il lui aussi amazighophobe ?

En outre le Congrès Mondial Amazigh dénonce les falsificateurs de notre histoire multimillénairemAmazigh, qui a travers l’opération : Constantine capitale de la culture arabe ; croient pouvoir travestir l’authentique Cirta (Constantine actuelle) capitale du royaume Amazigh Numide du grand roi Massinissa.
Les complices de cette mystifications ; auteurs, commentateurs ou sponsors vassaux des régimes arabo-islamistes, porteront l’entière responsabilité devant l’histoire et les hommes.

En tout état de cause, afin de mettre un terme à cette forme d’agression perpétuelle contre les Amazighs et conformément à la législation algérienne et au droit international qui prohibent le racisme et la discrimination raciale, les membres du CMA Algérie vont examiner toutes les possibilités de recours devant la justice algérienne afin de faire condamner Othmane Saadi ainsi que le journal Echourouk. Naturellement, le CMA saisira simultanément le Comité des Nations Unies chargé de la lutte contre le racisme et les discriminations raciales.

Le CMA appelle tous les citoyens Amazighs à signaler tous les actes racistes anti-Amazighs et à considérer qu’il est un devoir pour chacun de dénoncer et de combattre le racisme anti-Amazighs qui bénéficie d’une impunité totale en Algérie et dans les autres pays de Tamazgha (nord de l’Afrique).

Tizi-Wezzu, 10/02/2965 - 22/02/2015

P/le CMA

Kamira Nait Sid, vice-présidente

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (8) | Réagir ?

avatar
messaoud ayoune

il n'appartiendra jamais aux racistes de discuter l'arabité de l'Algérie. Nous y tenons par-dessus tout. Motif ? pour faire un bras d'honneur à ceux qui la refusent. Tamazight ? entre les mains et dans la bouche des racistes qui croient être autorisés à parler en notre nom, je dis : à la poubelle et qu'on n'en parle plus !

avatar
amazigh zouvaligh

Ce vendu, quand il y avait la guerre 1954-1962;il était en Orient, faisant semblant d'étudier, malheureusement, il est revenu comme il est parti, car, durant tout le temps qu'il a passé en Orient;il était occupé à s'encanailler avec les jolies libanaises, syriennes et Irakiennes!et la danse du ventre!En 1963, il revint de son voyage des milles et une nuits, puis devint ancien moudjahid<< maquisards des boites de nuits du Caire, Beyrouth;Damas>>et le voilà t il en train de vivre avec l'argent volé au trésor algérien, lui qui n'a jamais payé d’impôts!il est en train de voler l'argent du peuple!et à son age, il est devant la tombe, au lieu de se repentir, il continue à essayer de fausser l'histoire, croit il lui l'ignorent, qu'il peut fausser l'histoire!bien sur quand on est ignorent, on prend ses rêves pour de la réalité!voilà le genre de gars, vendus, traîtres qui font le mal à la jeunesse et à tout la pays!Tu n'as pas honte a Chmatha, Achib Oua Liib!Caches toi a Chitane!

Furieux de voir deux artistes kabyles de renommée internationale, Idir et Ait-Menguellat, refuser de jouer la sinistre comédie du reniement en participant aux festivités de « Constantine capitale de la culture arabe », l'ancien ambassadeur algérien, Othmane sadi, n’a rien trouvé de mieux que de fustiger les Amazighs (Berbères) en les qualifiant d’ « ignorants et des sauvages », estimant sans doute que l’arabo-islamisme n’a pas suffisamment « civilisé » ces "sauvages" qui rechignent encore, après 14 siècle de «civilisation», à pratiquer l’abattage systématique des têtes qui refusent de se soumettre.

avatar
moh arwal

L'abattage ne durera pas longtemps encore. La civilisation arabo-bathiste a franchit la ligne rouge ils vivent pour tuer et ils tuent pour vivre. Ils sont condamnés à disparaître

visualisation: 2 / 7