"Rab Dzaïr" et "Rboub" d'Air Algérie ! Le micmac continue (actualisé)

Mohamed Salah Boultif, patron d'Air Algérie.
Mohamed Salah Boultif, patron d'Air Algérie.

Air Algérie dément et confirme, en même temps, avoir embauché des privilégiés ! Ci-dessous la liste des fils de...

Air Algérie dément et confirme, en même temps, avoir embauché les enfants, les femmes, les neveux, les frères, les sœurs, les nièces des personnalités politiques algériennes.

Ces affirmations sont une insulte envers tout le peuple algérien et envers nos martyrs. C’est un mépris envers les millions de chômeurs algériens, surtout ceux du sud algérien, qui réclament eux aussi l’égalité des droits, l’égalité des chances sur le marché du travail.

L’Algérie est une république démocratique, par vos propos vous faites de l’Algérie un Etat dans lequel une caste privilégiée aurait un droit naturel et supérieur sur tout le pays.

Le collectif CCTA réclame la publication de la liste des salariés de la compagnie nationale Air Algérie en précisant leurs salaires et leurs diplômes et en particuliers, le personnel employé à l’étranger. Air Algérie est une entreprise publique et non pas une entreprise privée !

Le PDG de la compagnie Air Algérie veut nous faire croire que les 18 noms cités (la liste est encore longue) ne sont qu’une coïncidence. Les postes supérieurs qu’ils occupent, dès l’embauche, est aussi une coïncidence !?

Qu’il nous fournisse alors les contrats d’embauche de chacune des personnes citées et sur lesquels figurent les dates exactes d’embauches.

Alors, comment peut-on expliquer que :

  • M. Bachir Amrane, âgé de 69 ans, détaché de l’Ambassade d’Algérie à l’escale de l’aéroport d’Orly,
  • Sa femme travaille à l’école algérienne à Paris,
  • Sa belle-fille, Hassiba, travaille au bureau d’Air Algérie de Paris,
  • Sa fille travaille à l’ambassade d’Algérie à Paris,
  • Son fils, Mustapha, travaille au consulat d’Algérie à Vitry.

Cela ne peut pas être un hasard ! ... Peut-être, une overdose de coïncidence !?

On croyant qu’il y avait qu’un seul "Rab-Dzayer", mais apparemment, l’Algérie à plusieurs "Rboub" !!!

De même, comment expliquer que la fille du directeur d’Air Algérie – Opéra, Monsieur Abdelkader Bensekla, travaille chez le pseudo-concurrent d’Air Algérie : Aigle Azur ? Bien évidemment, ce n’est pas un cas isolé, ni une coïncidence. Cela ne peut pas, non plus, être un hasard !

Pour information, M. Abdelkader Bensekla, expatrié, âgé de 67 ans, est maintenu en poste depuis 30 ans, tout d’abord en tant que chef d’escale et directeur, depuis quelques années.

A Monsieur le Premier ministre, nous réclamons la transparence totale : nous demandons la publication des listes exhaustives des salariés, en précisant bien leurs salaires et leurs diplômes, de :

  • Air Algérie,
  • Algérie ferries,
  • Les consulats algériens,
  • Les ambassades,
  • L’école algérienne à Paris,
  • Le Centre culturel algérien à Paris,
  • La Mosquée de Paris.

Sachez, Messieurs, que nous aussi, sommes algériens et nous avons le droit de vous demander des comptes, de savoir ce que vous faites avec l’argent des algériens, notre argent.

Dommage que nos leaders "pathétiques" (pour ne pas dire "politiques"), au lieu de défendre les intérêts du peuple, ils se sont spécialisés dans la politique de pointage : à chaque événement, ils rédigent un communiqué et s’ils ont le temps, ils se déplacent 5 minutes pour prendre des photos et dire au peuple : "regarde, nous avons accompli notre devoir !"…. aucun esprit d’engagement et de militantisme!

L'équipe du CCTA

La liste des fils de flen ou flen qui pantouflent à Air Algérie

1. Le frère du président de la république, Abdelghani Bouteflika, qui occupe le poste de conseiller juridique au sein d’Air Algérie.

2. La belle-sœur du second frère du président Saïd Bouteflika: Madame Kraiba, travaille à l’agence d’Air Algérie de Paris.

3. La femme du ministre de l’industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, occupe un poste au bureau d’Air Algérie à l’aéroport d’Orly en France.

4. Le frère du ministre des transports, Amar Ghoul, travaille à l’agence d’Air Algérie de la wilaya de Chlef.

5. Un proche du PDG d’Air Algérie Mohamed Salah Boultif, occupe le poste de directeur de l’agence d’Air Algérie à Lille, France.

6. La fille du ministre de l’intérieur, Tayeb Belaiz, travaille à l’agence d’Air Algérie de Toulouse, France.

7. Le fils du président de la FAF (Fédération algérienne du football) Mohamed Raouraoua, occupe un poste à l’agence d’Air Algérie à Nice, France.

8. Le fils d’Aboudjerra Soltani, ancien ministre, directeur de l’une des agences d’Air Algérie à Alger.

9. Le fils de Saïda Belhabylès, présidente du croissant rouge algérien, Chokri, travaille à l’agence d’Air Algérie à Londres comme directeur d’agence.

10. Le frère du président du Syndicat National des magistrats algériens Djamel Aidouni, Ismail Aidouni, occupe un poste à l’agence d’Air Algérie à Tlemcen.

11. Le fils du député Djamel Bouras, ancien ministre, travaille au bureau d’Air Algérie à l’aéroport de Lille, France.

12. La fille de président du sénat Abdelkader Bensalah Madame Salhi, occupe un poste à l’agence d’Air Algérie à Paris.

13. Le frère du président de l’UGTA pour le quatrième mandat consécutifs Abdelmadjid Sid Saïd, directeur de l’agence d’Air Algérie à Lille, France.

14. La fille de Mahi colonel du DRS, occupe un poste à l’agence d’Air Algérie à Marseille, France.

15. La fille du colonel en retraite Attia du DRS qui vient d’être nommé comme ambassadeur aux Emirats, travaille à l’agence d’Air Algérie à Marseille en France (après avoir refusé un poste au consulat de Marseille)

16. La fille du général en retraite Abdelmalek Guenaïzia, ex-chef d’état-major, occupe un poste à l’agence de Genève d’Air Algérie et son mari est directeur financier à la même agence.

17. La fille du général en retraite Mohamed Atailia, travaille au bureau d’Air Algérie à l’aéroport de Genève en suisse.

18. La nièce de Yahia Guidoum, ancien ministre et sénateur, Imène (22 ans), à l'agence d'Air Algérie à Paris

19. La nièce de Mohamed Bedjaoui, ancien ministre des Affaires étrangères, à l’agence d’Aire Algérie à Nice, France.

20. La liste des privilégiées reste encore très longue……

Plus d'articles de : Algérie qui résiste

Commentaires (30) | Réagir ?

avatar
chilmoune

La problematique de recrutement du personnel algerien a l'etranger se manigance dans le flou et sur la tete du citoyen honnete et competent. Dans toutes ces structures AIR ALGERIE-CNAN-EMBASSADE-CONSULAT-ONU-ECOLE DE PARIS OU AUTRE - etc..) le personnel recrute est mediocre et a un lien directe avec ceux qui detiennent le pouvoir a l'interieur.

IL ne faut pas s'attendre q'un etat illegitime va faire appel a un personnel competent issu du peuple, ils sont contre lui depuis 1962. Avant 1962 ils etaient avec ce peuple parce qu'ils se cachaient entre les femmes en se deguisant avec des robes et un peu de hmimouche ? Et par miracle a l'independance ils deviennent de grands revolutionnaires, AH MON DIEU

POURQUOI CET INJUSTICE ?

Quand a AIR ALGERIE il n'y a pas que le personnel qui travaillent a l'exterieur qui volent, meme ceux de l'interieur a commencer par celui qui enregistre les bagages jusqu'au sommet de SIDNA BOULTIF ? J'etais moi meme victime une fois en 1979, j'avais un billet de 500 FF que j'ai cahe minutieusement dans mon petit cabat dans un coin que j'ai envoye comme bagage, croyez moi que quand je suis arrive en france

j'ai rien trouve (Tar lehmame). A partir de ce jour la je deteste air algerie et tout son personnel sans distinction, ils sont indignes et antipathiques.

thanmirth.

avatar
Guel Dring

Ce n'est pas tellement cet état de faits qui fait mal, c'est plus l'auteur de l'article qui quémande à "monsieur le Premier Ministre la transparence. Mais rien n'est légitime. On pourrait même "convenir" que tous les salaires sont "illicites" puisque les conditions d'attribution ont été adoptées par des personnes non légitimes, depuis le président jusqu'à la base.

visualisation: 2 / 28