Maison d'édition à Alger cherche prospecteurs commerciaux spécialisés dans la publicité. Expérience souhaitée. Envoyer CV à : prospectedition@yahoo.fr

Pour une caricature de Bouteflika, Djamel Ghanem risque la prison

Cette caricature risque de mener son auteur à la case prison.
Cette caricature risque de mener son auteur à la case prison.

Djamel Ghanem est un jeune caricaturiste du quotidien régional La Voix de l'Oranie. Il est accusé d'"outrage au président de la république", pour avoir dessiné Bouteflika sous son meilleur jour !

L'Algérie est classée 121e par Reporters sans frontières en 2014. Un classement peu honorable pour un pouvoir qui répète à longueur de déclarations que les libertés sont respectées en Algérie. La meilleure illustration de ce triste rang que l'ONG nous a octroyé, c'est le sort réservé au jeune caricaturiste Djamel Ghanem.

Il a commis une caricature du président. Alors même qu'elle n'a pas été publié,e Djamel Ghanem risque 18 mois de prison ferme et 30 000 dinars d’amende pource dessin satirique. Comme son directeur est un courageux, il l'a dénoncé aux autorités. Résultat ? Le journaliste est inculpé d’"outrage au président de la République", "abus de confiance" et "accès frauduleux dans un système de traitement automatisé dedonnées". Voilà à quoi est réduite la presse : des directeurs délateurs, des journalistes harcelés, menacés et espionnés par leur hierarchie et enfin un pouvoir chatouilleux et nerveux qui n'accepte pas la contradiction. Djamel Ghanem connaîtra son jugement le 4 mars prochain, qui risque de l’envoyer en prison.

Djamel Ghanem

Le silence de la presse devant l'arrestation et le jugement de ce dessinateur n'honore pas la profession. Djamel Ghanem ne mérite donc pas notre soutien ? Le meilleur appui est de publier sa caricature.

R. N.

Commentaires (19) | Réagir ?

avatar
Abdou Rhinari

ALGERIE, QU' AS TU FAIS DE TON INDEPENDANCE ?

Un peuple pauvre et soumis à son liberateur le FLN , devenu plus tyran que l'opresseur initial.

Ramassi de corrompus baignant dans l'argent, etouffant lois et justice au grés de leurs intérets en toute tranquilité.

<<Selon que vous serez puissant ou misérable,

Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.>>

JEAN DE LA FONTAINE

avatar
mahiou med

Bjr;

Quoi! tu veux me donner pour des vérités, traitre, Des contes que je vois d'extravagance outrés? (Molière) "à quoi servent les supers posters placardé dans tous les coins du pays"

18 mois de prison et 20.000 Da d'amande ce que risque ce jeune caricaturiste qui à fait l'objet d'une vile délation semblable à celle des collabos des années quarante.

Cette caricature au moins représente le personnage droitement tenu, alors que celles montrées par l'unique TV, tous les montages appliqués n'ont pas pu lui donner une meilleur apparence que celle du caricaturiste.

Notre justice porte des œillères sinon elle aurait vu comme nous tous que la marchandise qu'ils veulent nous vendre est aussi fanée et atrophiée que les momies déterrées et retirées de leurs sarcophages.

N'oublions le jeune Facebooker qui croupi en prison depuis plus de trois mois maintenant pour les mêmes délits d'opinions et caricatures.

visualisation: 2 / 18

À lire aussi

Plus d'articles de : Algérie qui résiste