Le nouvel ambassadeur d’Algérie en France agréé

De nombreux dossiers attendent le nouvel ambassadeur.
De nombreux dossiers attendent le nouvel ambassadeur.

Amar Boudjema, le nouvel ambassadeur algérien en France a comme attendu obtenu son agrément. Il occupera une ambassade particulièrement stratégique.

Le gouvernement de la République française a donné son agrément à la nomination de M. Amar Bendjama, en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République algérienne démocratique et populaire auprès de la République française, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Amar Bendjemaâ, actuel ambassadeur à Bruxelles. Brillant diplomate, celui-ci n'est pas réputé proche de Bouteflika. Ancien secrétaire général au ministère des Affaires étrangères au milieu des années 1990 et début des années 2000, il a été envoyé comme ambassadeur au Japon avant d'officier en Belgique à compter de septembre 2009. Le poste est sans nul doute l'un des plus importants pour la diplomatie algérienne en ce sens que les relations entre l'Algérie et la France ne sont pas toujours faciles. Le dynamisme des échanges économiques, la gestion des affaires de la communauté algérienne en France sont également des dossiers qui attendent Amar Boudjema. A ce titre, les fortes attentes de l'émigration, notamment la modernisation des outils de communication et de service, devraient figurer également dans les priorités du nouvel ambassadeur.

Missoum Sbih, 77 ans, précédent ambassadeur, a été débarqué le 17 juin. Réputé proche du président, Missoum Sbih a été nommé à Paris le 5 novembre 2005.

R.N.

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (10) | Réagir ?

avatar
Azeddine Alloun

Sorti des A. E en 2000 alors que Le président Bouteflika entamait son premier mandat et que Belkhadem venait de tenir le portefeuille de ce ministère de "souveraineté" à la grande joie des tenants de S. Egidio, ayant servi au niveau de notre Ambassade à Bruxelles malgré l'immobilisme volontaire impliqué par M. Sbih alors en poste en Belgique (1996-1998), je ne peux que saluer la nomination effective de Mr Amar Benjemaa à Paris qui apportera sûrement beaucoup...

Je ne MANQUE PAS DE LE REMERCIER avec plusieurs années de retard pour avoir, quand il le pouvait, défendu ma cause et évité que je fusse mis précocement dehors... Chose qui advint un peu plus tard...

Merci encore avec ma gratitude et mes vœux de réussite!!!!

A. Alloun

avatar
mounir benmaamar

Il y a eu la deuxième guerre mondiale et l'occupation de la France (colonisatrice) par l'Allemagne nazie. Il y a eu des collabos Français par milliers, des dizaines de milliers flics Français à la solde des SS et de la Gestapo (police secrète d'état), des indicateurs, et enfin de guerre (1945), une immense vindicte populaire contre tout ce (mauvais pan) de l'histoire de France.

Mais, il y a eu aussi, le savoir pardonner sans jamais oublier. Il y a eu cette chose qui s'appelle : l'amnésie volontaire au bénéfice de la puissance économique et industrielle.

Plus jamais personne, presque n'en a parlé, mais l'histoire a été écrite et les pages noircies, ont été tournées à jamais.

L'Algérien d'aujourd'hui, devrait s'occuper de son présent et du danger de l'intérieur qui ronge son quotidien, sa vie, son avenir.

visualisation: 2 / 8