Mais où est donc passé Abdelkader Messahel ?

Abdelkader Messahel
Abdelkader Messahel

L’on se préoccupe certes à juste titre de l’évolution de la santé du président de la République mais l’on oublie qu’un ministre algérien, en l’occurrence Abdelkader Messahel est également malade.

Abdelkader Messahel est un homme de culture, (il a été journaliste) tolérant et qui a apporté beaucoup à l’Algérie. N’avons-nous pas besoin de tolérance, d’un dialogue productif soutenu entre les Algériens malgré notre différence, le plus ignorant étant celui qui prétend tout savoir.

Il a occupé d’importantes fonctions depuis près de 30 ans et sans être exhaustif, il a été notamment en 1971, chef de la section «Mouvements de libération» au ministère des Affaires étrangères, entre 1986-1988 et 1996-1997 , directeur général «Afrique», puis, Ambassadeur d'Algérie au Burkina-Faso, chargé des questions africaines au sein de la mission permanente de l'Algérie auprès des Nations unies à New-York et ambassadeur d'Algérie auprès du Royaume des Pays-Bas. Depuis 2000, il a occupé la fonction de ministre délégué auprès du ministre d'État, ministre des Affaires étrangères, chargé des affaires africaines et par la suite ministre délégué aux Affaires africaines et maghrébines, un poste stratégique du fait de la situation inquiétante au Sahel. Abdelkader est un grand spécialiste des questions africaines et maghrébines.

Le 28 avril 2013, après une visite de travail en Allemagne, Abdelkader Messahel a été victime d’une rupture d’anévrisme, alors qu’il était en mission en Europe, ce qui a nécessité son hospitalisation à Bruxelles et une opération de toute urgence. Selon certaines informations diffusées le 3 mai 2013, hospitalisé à l’hôpital Erasme, il serait sorti du coma. Cependant, depuis pas de nouvelles sur ce ministre de la République. Abdelkader Messahel a disparu des écrans officiels.

Abderrahmane Mebtoul, professeur d’universités

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (10) | Réagir ?

avatar
Atala Atlale

Que Dieu vous entende M. Elvez Elbez. Le pays bientôt ne nous appartiendra plus, il est hypothéqué ruiné sur tous les plans, nous n'avons même pas une société à même de défendre ses droits ou de respecter ses lois ! Une guerre civile nous attend, une explosion qui fera intervenir des étrangers pour nous achever... Je suis très pessimiste ! Salutations.

avatar
Chaib Boumediene

C est triste de lire toutes ces opinions qui font d'un brillant diplomate qui a servi son pays sans relâche l'objet de jugements sacarstiques, sans substance et nuisible pour l'image de notre pays. Malade il a droit au respect et au soutien moral que toute personne mérite. Diplomate, il a été au front du combat libérateur du continent africain et à ce titre mérite la reconnaissance de ceux qui aujourd'hui vivent libres sur notre continent et notre pays... on a besoin d'hommes modestes, effacés, humbles, travailleurs et patriotes comme Mr. Messahel pour éviter à l'Algerie les destins tragiques de la Libye et de la Syrie que les va-t-en guerre du monde entier y compris certains algériens nous préparent.... apprenons à nous respecter mutuellement c'est comme cela que nous aiderons à construire une Algérie forte et conviviale pour nos enfants...

visualisation: 2 / 9