Nezzar bientôt jugé en Suisse : à quand le tour de Bouteflika et Zerhouni ?

Nezzar bientôt jugé en Suisse : à quand le tour de Bouteflika et Zerhouni ?

Le Tribunal pénal fédéral suisse vient donc de statuer sur l'affaire de l’ancien ministre de la Défense, Khaled Nezzar, auditionné, vendredi 21 octobre 2011, par la justice suisse à Genève, sur plainte déposée par l'ONG Trial et portant sur des actes commis en Algérie, essentiellement des violations des droits de l’homme, durant les années 1990. Le Tribunal suisse a estimé que M. Nezzar "ne bénéficie pas d’une immunité pour des actes commis durant son mandat, rendant possible un procès en Suisse", a indiqué ce mardi 31 juillet, l’association Trial dans un communiqué répercuté par nos confrères de TSA. La qualifiant d’"historique", Trial ajoute  que cette "décision offre des perspectives importantes pour la lutte contre l’impunité sur la base de la compétence universelle". "L’instruction va maintenant pouvoir se poursuivre, avec la possibilité pour les parties d’appeler de nouveaux témoins"», précise?t?elle.

Interpellé le 21 octobre dernier et maintenu en garde à vue durant 36 heures, avant d’être entendu par le juge, le général?major à la retraite avait été relâché et laissé libre, son passeport lui ayant été restitué. En contrepartie, M. Nezzar s’est engagé à répondre à toutes les convocations futures de la justice suisse. 

Que va-t-il faire, maintenant ? "C’est le procureur de la confédération qui va décider. Maintenant que tous les obstacles ont été levés, l’affaire va certainement reprendre. Il est probable que le tribunal entende encore des témoins", a déclaré le directeur de Trial, Philip Grant  interrogé par TSA.

Nous en saurons davantage dans les prochains jours. Mais d'ores et déjà, l'affaire relance le débat sur le droit de poursuite des criminels qui ont massacré leur propre population. Il n'y a pas que Nezzar à être suspecté de ce genre d'homicide de masse. En 2001, en Kabylie, 126 jeunes sont tombés sous les balles de la police algérienne dirigée alors par le ministre Nourredine Yazid Zerhouni, homme fort du clan du président algérien Abdelaziz Bouteflika. Ce crime restera à jamais comme l'une des plus sombres pages de notre histoire post-indépendance.

Les 126 martyrs de la Kabylie n'auraient jamais connu la mort si l'ordre n'avait pas été donné par Bouteflika et Zerhouni. Tôt ou tard, les assassins du Printemps noir devront rendre des comptes. Le directeur de l'O.N.G. Trial a cru utile de préciser : "Est?ce que d’autres Algériens sont visés par mon organisation ? Je préfère ne pas vous répondre. Toutefois, je voudrais préciser que mon organisation ne s’attèle pas à poursuivre uniquement les représentants de l’armée ou du régime en place. On ne fait pas de distinction entre les différents responsables, qu’ils soient membres de l’armée ou du GIA si on obtient des informations fiables sur des personnes se trouvant en Suisse et ayant commis des crimes."

Un massacre de masse, perpétré en Algérie au XXIe siècle, doit livrer ses auteurs. Pour l'instant, ils sont deux principaux : Abdelaziz Bouteflika et Yazid Zerhouni.

L. M.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (17) | Réagir ?

avatar
saci abdelaziz

Cette décision du tribunal Suisse est intervenue au moment où le géneral Nezzar commence à déballer certaines vérités sur des hommes politiques coupables d'avoir voulu livrer mains et pieds liés la république aux fascistes belhadj et abassi madani du FIS. Nezzar s'est comporté en digne fils de l'algerie et a stoppé net cette descente aux enfers. Tout patriote portant l'algerie dans son coeur et tout algerien digne d'appartenir à ce pays se doit de rendre hommage à cet homme pour l'initiative courageuse qu'il a prise. Initiative que seuls les traitres au pays et parmi eux un certain révolutionnaire historique, ont par calcul politicien de la plus basse mesquinerie, cru devoir condamner. Vive l'Algérie républicaine, vive Nezzar, à bas les traitres et les lèche-mains. Vdes monarques saoudiens et qataris

avatar
anwa wiggi

Azul fellawen,

Il faut être soit naïf, de mauvaise foi ou complice du système pour écrire ces absurdités.

"Nezzar qui porte l'Algérie dans son coeur, Nezzar le sauveur de l'Algérie".

Pffff

Ce criminel a sauvé sa peau, son clan, le système et ses interets.

Nezzar ne porte pas l'Algérie dans son coeur, il la porte dans son portefeuille.

avatar
Ali Mansouri

Tu ferais mieux de balayer devant la porte de ton royaume enchanté, toi le défenseur de la tyrannie royale marocaine, je peux ramener des preuves que chaque peuple nettoie devant sa porte.

avatar
elvez Elbaz

L'anavad doit se rapprocher de cette ONG et porter plainte contre ses 2 sanguinaires. Certains, ici ou ailleurs, s'étonnent que les kabyles ne mettent en relief que les crimes commis contre la kabylie lors du printemps noir de 2001, et ils veulent que ces deux responsables soient jugés pour ces crimes, qu'attendent ils pour porter plainte contre les crimes commis dans les autres régions arabophones en particulier?

Eux ne font rien et ils veulent que les kabyles abdiquent de la même façon?

visualisation: 2 / 14