Appel à soutenir l’écrivain Boualem Sansal

L'immense écrivain Boualem Sansal est victime d'un lynchage médiatique.
L'immense écrivain Boualem Sansal est victime d'un lynchage médiatique.

C’est en 2008 que "le prix du roman arabe" a été créé par le conseil des ambassadeurs arabes en France. Il est destiné à récompenser un écrivain arabe dont l’ouvrage a été écrit ou traduit en français. Ce prix a été décerné cette année (2012) à M. Boualem Sansal pour son excellent roman « Rue Darwin » édité chez Gallimard.

Mais les mécènes de ce «Prix du roman arabe» viennent de refuser la remise à Boualem Sansal du chèque accompagnant ce prix au terme d’un processus dont les méandres honteux qui viennent d’être dévoilés ne font pas honneur à leurs auteurs (voir les sites des différents médias). Cette décision se veut une sanction contre le lauréat pour le punir de son voyage en Israël qui a suscité de nombreuses réactions. Chacun est libre de penser ce qu’il veut du voyage de l’écrivain dans les limites d’un débat d’idées. Mais nous dénonçons :

1. Tous ceux qui attaquent Boualem Sansal en se posant en représentants du peuple algérien lequel n’a mandaté personne pour parler en son nom. Nous défendons sans réserve la liberté d’expression tout comme  celle d’aller et venir de l’écrivain et plus généralement de tous les Algériens.

2. Toute velléité de soumettre la création artistique au diktat du sectarisme.

Nous, citoyens amazighs Algériens, nous nous sommes battus pour une Algérie libre, démocratique et laïque, et pour les Droits de l’Homme, pendant les années de plomb de la dictature arabo-islamiste de Boumediene. Nous avions alors posé la question de l’identité amazighe à l’instar de M. Boualem Sansal aujourd'hui. Face à l’hégémonie panarabe dont nous avons tant souffert, nous réaffirmons aujourd’hui notre soutien profond et sans faille à M. Sansal.

Nous lançons un appel pour procéder à une collecte afin de remettre au lauréat le chèque de 10.000 euros dont il est aujourd’hui privé. Nous entendons par ce geste apporter notre soutien à un écrivain de talent qui fait honneur à notre pays, et dont nous voulons protéger la liberté de création.

Paris, le 21 juin 2012

Lancé à l’initiative de cinq anciens membres de l’Académie Berbère (Agraw Imazighen) dont les noms sont donnés ci-après, la signature de l’appel est ouverte à tous ceux qui souhaitent appuyer ce projet. Rabah Aït Messaoud, Mhend Bairi, Mustapha Bounab, Arezki Naït Abdellah et Hend Sadi

Pour signer l’appel ou participer à la collecte écrivez à : appel_soutien_sansal@fastmail.fm

La liste des signataires sera publiée.

Une cérémonie sera organisée pour remettre à Boualem Sansal la somme réunie. L’ensemble des donateurs en sera, bien entendu, informé.

Plus d'articles de : Algérie qui résiste

Commentaires (11) | Réagir ?

avatar
Mourad Idir

Sachez monsieur GAWA que je ne signe pas non plus les pétitions qui gens qui mettent en avant leur arabité ou leur islamité, car vous jouez tous le JEU du pouvoir ; la division !

C'est à cause de ces pratiques que le pouvoir est toujours en place.

Moi, je signe des pétitions faites par des citoyens tout simplement qui s'adressent aux simples citoyens sans calculs politiciens et sans exclusion.

Amicalement.

avatar
Gawa Musashi

Un precedent commentateur a ecrit, je cite:

"Si vous voulez lancez une pétition c'est votre droit mais arreter d'utiliser le mot amazigh

dans cette affaire. Faites le en tant que citoyens tout simplement, je suis un citoyen

algérien, je veux bien signer cette pétition mais mettre en avant l'amazighité des membres

est absurde, qui preter à confusion.

Un Amazigh qui dit STOP aux divisions et aux manipulations !"

Quand un arabo-islamiste algerien s'afiche comme Arabe, parle du peuple arabe algerien, de l'arabe langue nationale, etc., personne ne lui demande de s'expliquer et se justifier, ou si peu.

On ne l'accuse ni de division, ni de manipulation, comme le fait notre commentateur.

Quand un politicien reactionnaire change son nom de "Bouguerra" en "Abou-Djerra" pour

faire plus "peninsule Arabique" et moins amazigh, personne ne lui denie ce droit.

Est-ce que ce commentateur pourrait nous expliquer au nom de quoi il voudrait denier

aux auteurs de cet appel le droit de se presenter comme amazighs ???? Ces auteurs

font etat de leurs activites au sein d'Agraw Imazighen, a une epoque ou parler amazigh

a l'ecole, ou ecrire en tamazight etait interdit. Pourquoi cela suscite-t-il l'opposition de

ce commentateur soi-disant "amazigh" ?

Ce commentateur pourrait-il nous expliquer pourquoi se presenter comme Amazigh

est-il facteur de "division et de manipluation" ?

Ne sont-ce pas les aneries arabo-islamistes dont sont gave's les Algeriens depuis un demi

siecle qui sont des outils de divisions et de manipulations, jusqu'a mener a une guerre civile

qui dure depuis le debut des annees 1990, et qui continue a ce jour malgre tous les

reniements et toutes les lachetes du pouvoir ?

Depuis 1990, entre 100 000 et 200 000 Algeriens ont ete tues par leurs compatriotes au

nom de l'arabisme et de l'islamisme. Y a-t-il pire division ? Pendant la meme periode,

aucun Algerien n'a ete tue' par les Israeliens.

visualisation: 2 / 11