Djazaïrouna : En aucun cas, les islamistes n’ont été sanctionnés par les urnes

Cherifa Kheddar, présidente de l'association Djazaïrouna;
Cherifa Kheddar, présidente de l'association Djazaïrouna;

Cherifa Kheddar, la présidente de l'association Djazaïrouna, nous a fait parvenir la déclaration suivante concernant les résultats des élections législatives.

Mon analyse des résultats des législatives fait ressortir cinq points :

1°) Ce que l’opinion semble ignorer, c'est que les islamistes sont bel et bien élus. Ils sont 400 environ, représentant les partis islamistes et islamo-conservateurs.

2°) Le FLN partis islamo-conservateur par excellence, est loin de représenter l’aile moderniste dans les institutions. C’est les représentants de ce parti qui en 1984 ont voté le code de la famille consacrant le statut mineur de la femme. Ce sont eux aussi, qui pour la seule et unique fois qu’ils se sont opposés au président, pendant toute la durée de son règne, en 2011, c’était à  propos de son engagement relatif au taux de 35% de la représentation politique des femmes dans les instances élues. Enfin le chef du FLN a déclaré en public, que la constitution algérienne c’est le Coran.

3°) Le président Bouteflika en s’appropriant l’islamisme, a volé la vedette aux partis islamistes et a réussi là où les armes des uns et le discours enflammé des autres ont échoué. En effet, grâce à lui, l'islamisation de la société, des institutions et des partis politiques s’est fait en douceur. Comme eux il a utilisé l'islam à des fins politiques, avec le discours démagogue qui va avec, ce qui a fait perdre «exclusivité de l’islamisme» aux partis dits islamistes.

4°) En l’absence de programmes clairs et concrets de sortie de crise, «chômage, logements sociaux etc….» Les urnes ont sanctionné les partis (toute obédience confondue) qui ne disposent pas dans l’immédiat, de la rente «de la manne pétrolière», pour améliorer le quotidien des algériens. Enfin la consigne de vote donnée par le président Bouteflika, pendant la campagne électorale a joué en faveur du FLN.

5°) Avec seulement un peu plus du 1/3 de l’électorat qui s’est exprimé (chiffre officiel) l’abstention a fait le jeu des islamo-conservateurs.

Cherifa Kheddar

Présidente de l'association Djazairouna
des Familles Victimes du Terrorisme Islamiste
Pour le Devoir de Mémoire
Pour le Devoir de Vérité
Pour le Devoir de Justice

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
kamel ait issi

Les dingues et les paumés

L'interpretation que vous donnez ou sous-entendez a ce mot "islam" pour tromper ou par ignorance est loin de ce qu'elle est en realite'. En termes plus clairs et sans ambiguite', vous voulez dire chantage ou terreur. Les barbus ont et continuent d'utiliser lz violence physique, pure et simple, et votre berzidan la menace et la FAIM.

Mme, ou est la ligne de separation entre l'islamisation et l'arabisation?

Vous voulez nous faire croire que par hasard ou miracle, qu'il y a une moindre difference entre barbus et moustachus? entre arabisants et islamisants?

Je vous concede qu'il y en a une, mais je revele que les algeriens la connaisse -

1. La methode de vol. Les Baathistes (Arabo-Orientalistes de la baatho-sorbonne de mes 3) font de la OUMA (jazairia ou arabia) a la methode Stalin.

2. Les Parado-Egorgeurs, de la terre sainte (pourtant sous occupation Anglo-Americaine permanente), qui preferent le capitale pur et dur.

Biensur que les 2 clans se font la competition, mais une chose est sur, ils ont un denominateur commun: Un meme ennemi - La liberte'. Quand a ce zigomar de berzidane, sa specialite' de negociateur entre malfaiteurs est reconnue d'a travers le monde... au point ou il y croit lui - necessaire pour un megaloman professionnel. Il y croit au point ou bientot, il sera confronte' au choix, et a mon avis, il sera mis a la fourriere par l'une ou l'autre des parties, et tres bientot.

Le drame est que les algeriens, elite ou pas elite sont trop occupe's a analyser la triche dans la partie, comme si celle-ci etait legitime - Hors, c'est la partie-meme qui est la question.

Ce regime est-il legitime pour organiser quoi que ce soit, sinon contre quel mur alonger son paillasson?

Mais croyez-moi que les algeriens, memes les victimes de 50 ans d'abrutissement, son en meilleur position que quelconque vache d'a travers le monde, comme celles a qui on justifie la participation dans le raid contre le ghadafi par s"... on acces illegitime au pouvoir... " - que ce soit a paris, londres ou washington - apres lui avoir etale' le tapis rouge 40 durant, accepte' un payment cash des vies innocentes qu'il a meutries (les siennes ie Anglaises, francaises, americaines) et pour certains, meme le financement de leur compagne... " electorale "

Si seulement ils prenaient leur capitale ailleurs et qu'ils nous laissent alger... Ils peuvent marchander leurs saloperies de petrole d'ailleurs, bon sang de bonsoir...

avatar
saâdeddine kouidri

A Djazaïrouna

Dire que « l’abstention, a fait le jeu des islamo-conservateurs », c’est affirmer que les élections ont été démocratiques, que le système politique est démocratique. Je pense le contraire, pour moi et devant l’anti-démocratie du système et devant les forces islamistes qu’ils gardent à ses côtés et qu’il entretient, le citoyen que je suis, à l’instar de la majorité du peuple, n’a pas d’autres refuges que le boycott. Certains ont trouvé ce refuge au FLN comme l’a affirmé le ministre de l’intérieur. Le FLN, un refuge pour qui et à l’abri de qui ?

En attendant une possible expression démocratique, qui reste impossible en la présence de commanditaires de tueurs, d’assassins sur la scène politique au moment d’un vote l’abstention reste l’attitude la plus juste pour nous garder encore ce minimum de dignité.

Le boycott reste encore, notre seule moyen pour nous indigner contre leur mascarade

visualisation: 2 / 4