Lounis Aït Menguellet sera le 1er juin à l’Olympia de Montréal

Lounis Aït Menguellet
Lounis Aït Menguellet

Après son dernier album "La Page blanche", l'inusable poète-chanteur Lounis Aït Menguellet poursuit ses galas au grand plaisir de ses fans. Dans moins d'un mois, il sera à Montréal.

Le chanteur kabyle Lounis Ait Menguellet animera un concert le 1er juin prochain à la salle Olympia de Montréal, à la grande joie de la communauté algérienne établie au Canada, a-t-on appris jeudi auprès de son coordonnateur artistique à Paris. Voilà ce qui va plonger la très forte communauté kabyle, installée à Montréal, dans le pays réel. Celui des racines.

"Ce concert, organisé par Jet-Set Montréal, une entreprise versée dans l’événementiel, signe un retour de Lounis auprès de ses fans au Canada, après 17 ans d’absence, artistique s’entend, dans ce pays", a indiqué Farid Ouahmed.

Pour le chanteur, la joie est doublement immense : fêter des retrouvailles après tant d’années d’absence et chanter pour une jeunesse et toute une communauté algérienne établie dans un pays aussi lointain que le Canada.

"C'est un véritable plaisir de revoir les nôtres de Montréal. J'ai gardé un excellent souvenir de mon précédent gala (en 1995), en espérant que ce sera un bonheur renouvelé", a-t-il déclaré à l’APS.

A la question de savoir s’il y aura des surprises lors de ce gala, prévu en nocturne (20h), l’auteur-compositeur a confié que le "plaisir de renouer avec la communauté sera déjà une excellente surprise", une surprise qui, a-t-il souhaité, sera partagée dans la fraternité et la bonne humeur.

Avant son voyage transatlantique, Lounis Aït Menguellet se produira le 11 mai prochain au centre culturel Le Forum à Chauny, en Picardie (France). Il est aussi attendu le 16 septembre prochain à la Cité de la Musique à Paris et le 18 novembre au Théâtre Sébastopol de Lille.

Chanteur prolifique, Lounis Aït Menguellet (62 ans), de son vrai nom Abdenbi Aït Menguellet, compte une carrière de plus de 40 ans, enregistrant plus de 200 chansons. Avec son dernier album Tawriqt Tacebhant (Feuille Blanche), l'immense poète a repoussé les limites de sa recherche poétique pour la propulser dans un univers philosophique, universel. Le chanteur dont le verbe est ciselé comme nul autre de sa génération poursuit sa carrière imperturbable au grand bonheur de tous ceux qui l'apprécient  et le suivent depuis des décennies.

Yacine K./APS

Pratique :

1004 Saint-Catherine-Est, Montréal

Vente de tickets : au salon de thé Tikjda 3880 rue Bélanger, Montréal, Québec.

Tél.: 514 691 8222

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
mm MM

Le 17 mars 2007, Lounis Ait Menguellet etait annoncer en spectacle a l'Olympia de Montreal, une dizaine de jours avant le specatcle a eté reporté puis annnulé. Est ce que cet artiste s'est un jour excuser auprés du public montréalais et nord américains (certains venaient de l'ouest canadien et des Etats Unis) ? Est ce que il a remboursé ou demandé a son manager ou representant de rembourser les 30% de son cachet encaissé a la signature du contrat ? Sans parler des pertes engendré par cette annulation pour les organisateurs et qui continue par des frais d'avocats.

avatar
Hocine Bouktit

J'irais, bien sûr, voir Lounis Ait Menguellat.

- C'est un kabyle

- Il compose de beaux poémes et de belles mélodies.

J'irais aussi voir Takfarinas, même s'il chante plutôt pour les jeunes.

Si Idir passe par là, j'irais aussi le voir. Il demande cher, celui-là!. La derniére fois que je L, ai vu, j'ai payé pas mal. Il peut pas chanter dans une salle normale? Pour une famille de 4 personnes, ça chiffre!

J'ai vu aussi plusieurs fois Ferhat Imazighen Imoula, Oulahlou, malika Domrane et Ali Ferkati (Ideflawen).

Il faut toujours aller les voir, selon nos moyens et nos disponibilités.

Ça, c'est réglé. Le reste, tout le reste se discute. Et il faut le discuter avec bonhommie.

Par exemple: quelques illustres artistes se font souvent piéger par les politiciens en chefs du sérail et leur entourage (j'allais dires leurs sbires).

À travers ces symboles de la kabylité, ces monuments de la culture kabyle, le régime cherche à atteindre les kabyles. Et il les atteint à chacun de ses coup bas.. Il les atteint dans leur chair et dans leur conscience collective en roulant dans la farine des artistes adulés en Kabylie.

Ils les piégent, puis les donnent en pature aux kabyles. Les kabyles font ainsi la job du régime: ils détruisent eux mêmes leurs propres symboles, leurs propres repéres, la source même qui maintient la culture et la langue kabyles vivantes.

Le plus étonnant est que ces artistes s'étonnent qu'ils fassent objet de tant de débats. D'un coté parce qu'ils ne mesurent pas l'importance de leur place dans leur propre société et d'un autre parce qu'ils semblent oublier ce qu'ils chantent.

On a même entendu Ait Menguellat dire qu'il ne fait pas de politique.

Il charrie, celui-la! 90% de ses poémes sont de la pure politique.

Continuons à supporter nos artistes, les bons, les mauvais, les moyens, les apprentis et les professionnels. Pardonnons leurs toutes leurs conneries,

Et que le seigneur leur pardonne! Ils ne savent pas toujours ce qu'ils font.

visualisation: 2 / 7