Algérie : 50 ans après ! Conférence-débat à Lyon

Le sociologue Houari Addi sera le modérateur de cette conférence.
Le sociologue Houari Addi sera le modérateur de cette conférence.

Cette conférence est organisée par le Forum de Solidarité Euro-Méditerranéenne (FORSEM) avec le concours de l’UNEF.

Pour une histoire franco-algérienne. En finir avec les pressions officielles et les lobbies de mémoire est un livre paru, sous la direction de Frédéric Abécassis et Gilbert Meynier, aux Éditions la Découverte en mai 2008 et Inas (Alger) en novembre 2011.

L’histoire de l’Algérie coloniale suscite toujours des débats passionnés. La sanglante guerre d’indépendance algérienne (1954-1962) explique cette passion que l’on ne retrouve pas pour les autres ex-colonies françaises : les mémoires blessées de ses acteurs – militaires français, pieds-noirs, harkis, combattants du FLN …- se bousculent encore dans un affrontement d’histoires souvent mythifiées, voire mystifiées, de part et d’autre de la Méditerranée. Comment en finir avec ce passé franco-algérien qui divise, comment construire en fin une histoire partagée pour affronter sereinement un présent où ses traces sont si prégnantes ?

Intervenants :

- Gilbert Meynier : Professeur émérite de l'Université Nancy II, spécialiste de l'histoire de l'Algérie.

- Daniel Rivet, Professeur émérite, université Paris 1, spécialiste du Maghreb colonial.

- Lahouari Addi, Professeur de sociologie politique à l’IEP de Lyon.

- Tahar Khalfoune, universitaire, juriste à Forum réfugiés.

- Frédéric Abecassis, Maître de conférences en histoire contemporaine à l'ENS Lyon.

Mardi 3 avril à 19h00

Entrée libre

Mairie du 3e 215, rue Duguesclin (Lyon 3e) (Métro B Place Guichard, Tram T1 Palais de justice)

Contact : contact@forsem.fr

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (5) | Réagir ?

avatar
Nassima Chaouech

En fin! des noms d'historiens et de sociologues qui forcent l'admiration et le respect par leur analyse objective, ne pliant à aucune orientation partisane qui a caractérisé outrageusement les activités commémoratives du cinquantenaire de l'indépendance de l'Algérie organisées en france et qui semblent rendre un hommage exclusif aux nostalgériques, car j'ai fini par croire que l'histoire franco -algérienne est privatisée et cédées aux fantasmes de Benjamin Stora et quelques pantins algériens en mission commandée par Bouteflika et qui mangent tous à tous les râteliers, selon les saisons.

Bonne continuation

avatar
oziris dzeus

Très respectable celui de la théorie de la régression féconde. haou ar yu. Après le 10 mai 2012 les algériens vont subir les effets de la régression féconde, pendant que houari fera des conférences sur la fécondité de féodalité, en attendant que les poules mettent bas (des fœtus).

avatar
Khalida targui

moi si on me donnait un visa français j'irai fissa en France. Faut pas déconner avec nos Hiza Karama Thaoubat et tout ce baratin. Ces politicards FLN islamistes vont finir leur vie au coté des harkis contents d'avoir dépouiller le bled de toutes ses richesses. Ceux qui peuvent demander des comptes c'est les vrais martyrs qui sont sous terre. Franchement j'en connais autour de moi pas un seul qui refusera la nationalité de De Gaule. Toute cette repentance c'est du bidon c'est pour nous les idiots les va-t-en -guerre pour n'importe quel blabla de khorroto

visualisation: 2 / 4