Idir : "Je ferai une sorte de tournée d’adieu en Algérie"

Idir.
Idir.

Idir signera son retour artistique en Algérie en janvier prochain. L'artiste n'est plus à présenter. Sa tournée, très attendue par ses fans, sera un peu le retour de l'enfant prodige à la terre natale. Dans ce bref entretien réalisé au téléphone, il nous a expliqué les tenants et aboutissants de sa tournée en Algérie.

Le Matindz : Vous allez donc chanter en Algérie. Comment va avoir lieu votre retour ?

Idir : Oui, le premier concert devait être le 12 janvier 2018 à la Coupole, mais comme je suis tenu par des engagements pour des concerts programmés auparavant en Europe, ce sera un autre jour mais ce sera bien en janvier à Alger. Je chanterai ensuite à Tizi-Ouzou, Bgayet, Batna et Bouira. Ce sera une espèce de tournée d’adieu.

Je dois cependant préciser que ce sont les éditions Izem en partenariat avec l’Onda qui sont les producteurs de cette tournée. Je ne chante pas sous le patronage d'une quelconque autorité ou président de la république.

Qu’est-ce qui vous a fait décider de faire ce retour en Algérie après 38 ans d’absence ?

Beaucoup de choses. Il y a d’abord l’âge et la santé qui est encore là. Je me suis dit que c’est le moment ou jamais d’aller chanter en Algérie pour tous ces jeunes et ces générations que je n’ai pas eu la chance de rencontrer dans les différents concerts et qui ne m’ont jamais vu sur scène. Il y a une attente mutuelle.

A quand remonte votre dernier concert à Alger ?

C’était le 25 janvier 1979 à la salle Harcha à l’occasion de la fête nationale de la radio.

Grandes retrouvailles alors avec votre public ?

Oui. Autant ici en Europe je connais les attentes du public, en Algérie, il faudra voir, beaucoup de choses ont changé. Mais j'irai pour le public. Ces derniers temps, je me suis rendu compte en fait que ce public ne doit pas être l’otage de décision qui lui échappe. Donc je chanterai tout ce que j’ai l’habitude de chanter, même les chansons les plus dérangeantes.

Entretien réalisé par Hamid Arab

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
Massine Ait Ameur

Que d'affirmation dans cet article et de Idir qui n'ont aucun sense.

Pour une chsoe on ne fait pas une tournee d'adieu dans un pays ou on n'as jamais chante en publique. Quand a Idir, la raison qu'il avance pour laquelle il n'as jamais chante en publique en Algerie est un gros mensonge! Bon...

avatar
Toufik KLOUL

Bonsoir à vous Monsieur, Idir nous a bercé et éveille à certaines vérités interdites.

Il a chanté en public...

Bien à vous

avatar
samir mderci

SALUT A TOI ET A TA MODESTIE iDIR, et si Bouteflika suivait ton exemple peut être qu'il sera pardonné par Dieu et les hommes, merci IDIR, belle leçon d'éducation civique cette tournée finale pour ce qui veulent perdurer éternellement.

Un monument de la chanson Kabyle

-2
visualisation: 2 / 5