La Direction de la sécurité intérieure remet Ouyahia en place

Ahmed Ouyahia
Ahmed Ouyahia

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia parle trop. Il vient de recevoir un sérieux avertissement de recadrage de la part de la Direction de la sécurité intérieure.

Depuis son arrivée au Premier ministère, Ahmed Ouyahia ne rassure pas. Ses discours devant les députés, les sénateurs ou ses sorties constituent une menace pour la stabilité sociale. C’est la quintessence de ce rapport que la Direction de la sécurité intérieure a fait parvenir au Premier ministre, selon Le Quotidien d’Oran.

En effet, dès son installation, Ahmed Ouyahia a multiplié les déclarations alarmantes sur la situation économique du pays. Ce que certains ont compris comme un discours de vérité s’avère selon la DSI ravageur pour le moral des ménages. Impossibilité de payer les salaires des fonctionnaires, les nombreuses hausses de produits de consommation, l’exploitation du gaz de schiste… En quelques semaines, Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait prier pour mettre les Algériens devant le fait accompli.

Il est vrai qu’à la veille d’élections locales, ça fait désordre d’envoyer des signaux aussi peux rassurants.

| Lire aussi : Selon Ouyahia, l'Algérie est zguingua

Aussi, les limiers de la DSI ont démontré dans leur rapport, selon Le quotidien d’Oran, "le caractère provocateur et par conséquent dangereux sur la société" des discours du premier ministre.

En ces temps d’incertitudes, la DSI accuse Ouyahia d’avoir noirci le tableau. «le caractère provocateur et par conséquent dangereux sur la société ». Le document observe qu’«Ouyahia a dû en faire plus que ce qui lui a été demandé, il est fait pour assumer et exécuter les sales besognes mais il est allé trop vite avec une assurance démesurée.» Résultat ? "La présidence de la République a, immédiatement et fermement, rappelé à l'ordre le Premier ministre", selon le quotidien. Mieux encore la présidence passe par-dessus la tête d’Ouyahia pour donner des instructions aux ministres. Ambiance, ambiance en haut lieu …

En plein été, le précédent premier ministre a été débarqué en moins de trois mois d’exercice. Aujourd’hui, Ahmed Ouyahia, un enfant naturel du système, semble avoir perdu les codes de fonctionnement de ce même système et se fait rappeler à l'ordre par la toute puissante DSI. Du coup, pour se rattraper, il a profité de la tribune que lui a offert le Forum des chefs d'entreprises pour distiller un discours autrement plus rassurant.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
deradji nair

il ne faut dormir car Ouyahia a été toujours sérieux et si ses discours étaient alarmants ce n'est qu'une vrité qui précède la tempete sinon pourquoi précipiter les choses par et le mensonge.

avatar
haroun hamel

Encore une grossière manipulation du DRS ? C'est une fuite orientée si ça se trouve, car ses rapports n'ont pas vocation à être publiés, sachant que les journaux qui les publient risque d'être asphyxiés. Le méchant Ouyahia et la gentille Présidence, qui veuille au bien être de la populace. ça sent 2019.

visualisation: 2 / 6