APW de Batna : des projets abandonnés et des médecins qui désertent !

La 3e session de l'APW de Batna a effleuré de nombreuses questions capitales.
La 3e session de l'APW de Batna a effleuré de nombreuses questions capitales.

La 3e session ordinaire de l’APW de Batna présidée par le P /APW Sahraoui Khemissi a été ouverte dans la journée de lundi en présence du wali Siouda Abdelkhalek, des directeurs centraux et des élus de l’Assemblée.

L'ordre du jour a été consacré uniquement à l'étude et l'adoption du budget primitif de l'année 2018, en l'occurrence les différents dossiers concernant tous les secteurs en plus de l’évaluation des infrastructures , les équipements et autres.

Les différents aspects de la vie des 1.200.000 habitants de la wilaya ont été abordés. Ainsi une enveloppe budgétaire (BP) s’élevant à 1.815.762.694.07 Da a été actée pour 2018 ainsi que la consolidation des résultats acquis en matière de développement et socioéconomique des 61 communes de la wilaya. Certes, les élus ont effleuré des questions sur pratiquement l'ensemble des secteurs prioritaires, comme les infrastructures de base, les réfectoires dans les écoles, notamment les repas chauds, pour ainsi dire, la mauvaise gestion de la distribution des repas, la fuite des médecins et professeurs des établissements hospitaliers, le privilège accordés lors des examens de doctorats à certains étudiants universitaires, l’absence d’électricité pour certains nouveaux investisseurs installés à Barika (transformateurs et disjoncteurs). D’autres intervenants ont tout de même mis le doigt sur le gel de grands projets qui étaient prévus et devaient être réalisés, tels que le grand hôpital, le tramway, le stade, etc.

Les questions restent posées à ce sujet, notamment le projet de l’hôpital qui devrait être traité en priorité, sachant que la wilaya de Batna est devenue une plaque tournante pour les malades de plusieurs wilayas, y compris le grand sud. La question de la construction d’un grand hôpital reste toujours posée. Le wali Siouda A. a annoncé le financement de la réalisation de quelques projets sur le budget de la wilaya. Quant au gel de quelques projets, le premier responsable compte soulever cette question devant les hauts responsables de la tutelle.

De Batna, Abdelmadjid Benyahia

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?