Le chef de daïra de Bouzeguène refuse de renouveler l'agrément à l'association Tiɛwinin

Bouzeguène sous l'emprise d'un chef de daïra qui n'aime pas les acteurs de la culture.
Bouzeguène sous l'emprise d'un chef de daïra qui n'aime pas les acteurs de la culture.

Le chef de daïra de Bouzeguène refuse de renouveler l'agrément à l'association Tiɛwinin qui active dans l'animation culturelle.

Nous tenons à informer nos amis, le public, que la daira de Bouzeguene n’a pas daigné de répondre au renouvellement de l’agrément de l’association culturelle Tiɛwinin de Bouzeguene village. La loi est claire et nette et stipule que : pour renouveler l’agrément, il faut déposer le dossier 3 à 6 mois avant l’expiration de l’agrément. En effet, notre agrément s’est expiré le 29 septembre 2017 mais nous avons déposé le dossier de renouvellement de l’agrément le 21 juin 2017 avec tous les documents demandés. A ce jour, nous n’avons pas encore reçu le renouvellement de l’agrément, et ni une réponse négative de leur part.

C’est un silence pesant, lourd de sens. Nous sommes dans l’expectative et des interrogations. C’est un secret de polichinelle, l’association culturelle Tiɛwinin et le café littéraire de Bouzeguene dérangent beaucoup de monde. Ils veulent l’annihiler et tuer la culture à Bouzeguene.

Ils ont annulé des conférences et ont essayé de réduire à silence la culture et museler la parole, réduction les subventions mais le café littéraire de Bouzeguene existe toujours et existera malgré les aléas, les concomitances et les annulations. Nous sommes confrontés à une menace récurrente, diffuse et effective. Toutes les associations et hommes de culture qui ne jouent pas le jeu et qui n’affichent pas leurs soumissions sont considérés comme des « renégats » ou des intrus ou « des éléments étrangers à la cellule » pour reprendre la rhétorique de l’ancien parti unique. Le droit de se réunir ou de créer une association est bafoué, c’est un déni culturel. C’est avec autoritarisme et avec mépris qu’ils accueillent la culture et le mouvement associatif. Mais nous tenons aussi à rassurer les amis de l’association culturelle Tiɛwinin et les férus de la littérature que le café littéraire de Bouzeguene continuera à exister et à animer les rencontres littéraires.

Association culturelle Tiewinin

Site web : www.act-bouzeguene.com

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Aghioul Aghyoul

C'est un acte terroriste.

C'est du terrorisme intellectuel.

Zut: libérer Gaza, vive la Palestine, wash ya kho l'équipe nationale pas labas, ils ont supprimé "bismalah" dans un livre scolaire