Université de Sidi Bel Abbès : l'heure est grave !

L'université Djillali Liabès de sidi Bel Abbès.
L'université Djillali Liabès de sidi Bel Abbès.

Le syndicat des enseignants du supérieur Solidaires (SESS) nous a fait parvenir l'appel ci-après sur la grave situation qui prévaut au sein de l'université de Sidi Bel Abbès.

Depuis la fin du travail syndical revendicatif organisé, l’université algérienne en général et l’université de Sidi Bel Abbès en particulier ne cessent de s’enfoncer chaque jour un peu plus dans des problèmes de plus en plus complexes et insolubles. L’université algérienne a vu : - Des moyens colossaux engloutis sans résultats palpables - Ses diplômes non reconnus par les universités étrangères, malgré le principe de mobilité de l’étudiant dans le système, mondialisé, LMD. - Les franchises universitaires et la liberté de travail bafouées. - Une régression alarmante du droit d’association ; des enseignants se font tabasser pour leur appartenance syndicale. - Le principe du dialogue et de la négociation pour la prévention ou la résolution de problèmes est banni. - Les enseignants décriés, malmenés et même assassinés.

La liste n’est pas exhaustive et elle est bien plus longue.

A l’université de Sidi Bel Abbès, le tableau est aussi bien noir.

- L’absence d’un partenaire social a fait que la gestion, plutôt la non-gestion, se fait en vase clos. - Cette administration a perdu toute légitimité et toute crédibilité. Elle n’est plus capable de garantir un libre exercice de l’acte pédagogique. - La gestion de la scolarité est tributaire des humeurs d’un logiciel payé à coup de millions. Comment accepter cette situation alors que l’université dispose de tant de moyens matériels et humains (un département d’informatique). - Une gestion sociale et populiste de la pédagogie. - Les décisions irréfléchies prises sans concertations aucune, font perdre un temps précieux et obligent cette administration de revenir dessus. - La gestion des carrières des enseignants est chaotique, les régularisations des différentes situations ; administratives et pécuniaires ; sont remises aux calendes grecques. - Les stages à l’étranger sont utilisés pour discréditer un peu plus l’enseignant aux yeux de la communauté universitaire et de la société. Leur gestion est des plus opaques. - Sur le plan social, la situation de l’enseignant à l’université de Sidi Bel Abbès ne cesse de se dégrader.

Les statuts des logements, arrachés par de très hautes luttes, sont toujours inconnus après près d’une vingtaine d’années. - La gestion des œuvres sociales a été de nouveau mise sous scellé par le présent recteur. L’organisation d’élections d’une nouvelle commission est refusée, malgré que les bilans moral et financier soient approuvés par l’assemblée générale. L’absence de commission a permis à l’administration de « bloquer la dernière dotation » ou ; suivant d’autres rumeurs; de « la verser au profit d’une une autre entité » : Pourquoi ce détournement, sachant que la COSEU possède un compte propre ?

D’autres opérations, passibles du pénal, ont pu avoir lieu en l’absence de la COSEU. Cette administration s’est arrogé le droit de ponctionner les salaires de certains enseignants sans leurs consentements et à leur insu. L’heure est grave et notre silence fera de nous des complices. Tous les enseignants de l’université de Sidi Bel Abbès doivent réagir à cet état de faits. Une réaction appropriée de l’ensemble des enseignants doit être organisée pour arrêter cet décente aux enfers de l’université.

Une assemblée générale sera organisée pour entreprendre les actions adéquates et nécessaires.

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
homar homaro

Deradji nair : un idiot haineux et raciste notoire, tous ceux qui ne pensent

comme lui sont des mecreants, il detient la clé du paradis, il fustige ceux qui n'en ont veux pas, il cherche a proteger un faux Dieu, au lieu d'etre protegé par un veritable Dieu, remarquez le il s'acharne contre tout ce qui rime avec

kabyle et kabylie,

Mefiez vous, Deradji nair appartient au peuple de Nejd d'ou viendrait le

fer de lance des chayatines, un endrouit de la Fitna.

Ce Deradji est dangeureux, il est certainement d'origine de la region

de la CORNE DES CHAYATINES D'ORIENT. (1)

1) hadith rapporte par el boukhari

avatar
Aghioul Aghyoul

A l'université de Bejaia, j'ai été saqué par 3 enseignants après qu'un groupde d'étudiants de ma section a informé l'un d'eux que je lisais Darwin et Nietzsche (donc je ne suis pas musulman). Et vu tout ce que j'ai vu dans 2 universités différentes, franchement je n'ai aucune sympathie envers les larmes de crocodile. Les enseignants sont la tête de l'université, si la tête est propre, le reste suivra.

avatar
deradji nair

Celui qui ne croit pas en Allah et croit en Darwin qui nous dit que l'homme est de la descendance du singe, Allah n'en croit pas à lui et tout est de sa faute. car il dit dans son saint Coran ceux qui ne change pas d'eux meme Allah ne les fera jamais changer d'avis et puis je n'y crois pas à ton histoire parce que la majorité des que se soit de Béjaia ou de Tizi Ouzou ne sont pas croyants.

-2
avatar

@deradji nair:

Je ne sais pas dans quelle planète tu vis mais je me demande si je dois te répondre puisque ton commentaire est dépourvu du bon sens où tu affirment que la majorité des Kabyles de nos jours sont athées alors que toi même tu ne l'es pas.

Et non, Darwin n'a pas dit qu'on est descendu du singe. Il a dit ce que la science a prouvé: on partage le même ancêtre que les primates. Voilà, c'est tout.

Pour le reste, c'est plutôt ton coran et ton Mahomet qui insultent les chrétiens comme étant les fils de porcs, et les Juifs de singes. Ton coran est plein d'insultes pour les gens comme moi, y compris une insulte du genre "fils de pute" (littéralement).

Ceci dit, je comprends parfaitement ta réaction et ton déni de la réalité: le mensonge fut une arme destructrice utilisé par ton maître Mahomet. L'histoire de l'islam montre que les musulmans ont toujours su manier cette arme aussi bien que leur maître.

Je comprends aussi ta réaction qui cache une haine sournoise ou avérée des Kabyles que tous les Algériens insultent de "non musulmans, Juifs, yahoud, roumi, hizb frança... ". Une fois musulman, on est arabe. Je ne suis pas sûr que tu comprennes l'essence de ton déni de la réalité et ton accusation que j'ai menti alors que tout le monde le sait, ces pratiques sont les seules monnaies courantes dans nos universités algériennes, comme en révèle, en partie, l'auteur de cet appel décrié dans l'article même:

1. Dans toutes nos universités algériennes, on peut acheter son diplôme sans se présenter une seule fois à l'université à part le jour de l'inscription.

2. Le chantage sexuel est partout largement dominant: des profs qui "saquent" des étudiantes en leur donnant des notes en dessous de ce qu'elles méritent pour ensuite dire: "en tout cas, si quelqu'un veut en discuter, vous pouvez passer dans mon bureau". Et beaucoup n'attendent pas de se rendre au bureau puisque, de mes propres yeux, j'ai à 4 reprises vu 3 professeurs différents avec des étudiantes de ma promo dans les bras, dans des salles de TD.

3. Un prof puit te donner une note si ton visage lui plait. Il puit te donner zero si tu ne lui plais pas.

4. L'octroi des bourses est soumis à la "ma3rifa". Cet article l'a souligné. Une petite recherche sur Google t'informera sur l'une des dernières affaires d'octroi de bourses à un étudiant qui sait à peine rédiger son nom mais qui est à présent dans un prestigieux institut en France car son père est chef (doyen) de faculté.

5. Chaque années, des centaines d'étudiants voient leur vie brisée à cause de la hogra et de l'inustice qu'exercent leurs profs sur eux.

6. Je me rappelle d'une étudiante en Master 2 qui a dit, lors d'une grève, que si elle est en 2ème année master, c'est uniquement grâce à son corps. Elle a dit en présence du recteur de l'université de Bejaia de l'époque qui est Mérabat. Ce dernier agi comme s'il n'a rien entendu car, le discours de la fille, sous entend qu'il l'a violée aussi.

7. L'état de système éducatif et sa qualité dans nos universités est décrié comme médiocre et inutile par des experts du domaine.

8. Du temps où j'étais étudiant: quand notre département invite un docteur en informatique, mathématiques, ou je ne sais quoi dans ce sens, personne ne se présente. Mais quand on invite un imam, un mufti ou un truc dans ce sens, tu ne puis pas trouver de place même pour te mettre debout.

9. Partout en Algérie, si tu dis insulte ou critique Mahomet, tu es cuit, tu le sais bien. Et surtout en Kabylie, justement qui n'a plus de Kabylie que le nom. Va à Bejaia ou Tizi et insulte Mahomet en publique si tu veux mettre fin à tes jours.

10. A Bejaia j'ai été radié d'une boîte quand on découvert justement que je ne suis pas musulman

Mais bon... je me demande pourquoi je t'ai répondu...

avatar
moh arwal

Oui la majorité des berbères du monde pas seulement de Tizi ou Bejaia ne croyent pas en ton allah, ils ne croyent pas, car cela ne nous suffit pas de croire nous Bertbères on connait Dieu le créateur de l'univers en chaire et en os et lui nous connait un à un, de la tête aux pieds , nous sommes en lui et ils est en nous.

Au diable la croyance des mahometans.

Dieu a créé les berbères et a mis soi même dans leurs coeurs par amour pour qu' ils le sentent et l'entendent en direct, sans

l 'intermediaire de momoh le pédophile arabe voleur de chameaux. Cet iilletré on le laisse vous guider droit au mur de l'ignorance et de la Djehene. Tant pour ceux qui adorent un livre et qui egorgent des femmes et des enfants et espèrent aller au paradis

avatar
deradji nair

Mon cher MOH sache en premier que le Mot ou le nom Moh n'est qu'un dimunitif de Mohamed alih salat oua salem puis à dire que tous les berbères ne croient pas en Allah tu te trompes énormement il n-y a que les kabyles et encore pas tous qui n'y crient pas et savent très bien tout comme toi que Béjaia a été l'un des plus grand berceau de l'Islam et là je m'arrete pour te dire que tu connais meme pas l'histoire de ta petite kabylie. Puis vous dites qque les bèrbère ont mis directement Allah dans leur coeur sans l'arrivée des prophètes mais ils croient pourtant au Chris allih essalam et la encore c'est un autre mensonge. Pour ceux qui égorgent les enfansts et les femmes c'est vos maitres qui leur avaient appris et l'Islam n' a jamais ordonné de tué et pour preuve Allah avait dit en son saint Coran que celui qui tue toute personne sans distinction (juif, arabe ou kabyle comme toi) c'est comme s'il avait tué tous les gens de planète. Et voila encore un autre mensonge plus grand que le premier car comme dit l'adage l'habille ne fait pas le moine et ni la barbe ni le kamis n'en font un vrai musulman tout comme le costume et cravate ne peut faire un chrétien. Alors donnez nous vos preuves pour nous convaincre et nous vous suivrons comme dit le coran. Il est inutile de vous énerver et comme on dit il n'y a que la vérité qui blesse et sacher qu'étant un musulman je n'ai aucune rancune envers vous que vous soyez crétin non chrétien, juif, ou kabyle hacha men ichouf mahouh men yasma3.

.

avatar
allilou aghroum

Moi qui est Bougiote je suis certain que 95% d'habitants de Bejaia sont croyants de dieu et de Mohamed comme prophète. Tu n'es qu'un mouhouche et inculte.