Lounis Aït Menguellet sacré docteur Honoris causa à Tizi-Ouzou

Lounis Aït Menguellet sacré docteur Honoris causa à Tizi-Ouzou

L'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou a décerné mardi 03 octobre 2017 le titre de doctorat honoris causa au poète kabyle Lounis Aït Menguellet.

Sacré parcours pour ce poète qui sait parler aux coeurs ! Populaire et adulé, ce grand chanteur de son siècle aura marqué plusieurs générations. Le voilà maintenant reconnu aussi par le monde universitaire. Celui qui avouait il y a quelques jours par modestie qu'il ne maitrisait pas le kabyle se voit attribuer le doctorat honoris causa. Ce titre est bien entendu une reconnaissance à l'immense apport de Lounis Aït Menguellet à la culture d'expression kabyle.

C'était en mars dernier que l'université Mouloud-Mammeri avait envisagé de décerner ce titre honorifique à Lounis Aït Menguellet à l'occasion d'un colloque sur son oeuvre. Le recteur de l'université avait annoncé également que cette distinction sera attribuée à titre posthume à Matoub Lounès, l'autre sommité de la chanson d'expression kabyle.

Faut-il préciser que Lounis Aït Menguellet est le premier chanteur et poète algérien à se voir attribuer ce titre universitaire.

Yacine K.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

C 'est triste de voir cet homme" se faire honorer " par ceux là mêmes qui sont les chantres de la "scandaleuse humiliation de son identité amazigh et en particulier kabyle par la ravageuse araboislamisation

Mais l'adage ne dit il pas FAITES CE QUE JE DIS ET CHANTE MAIS PAS CE QUE JE FAIS!

Benbella cet indû président placé par la violence des armes du cartel de oujda qui revendiqua FIEREMENT SON ORIGINE MAROCAINE N A T IL PAS A ETE, EGALEMENT, fait scandaleusement DOUKTOUR par cette "université" ?

avatar
moh arwal

Reconnaissance amplement meritée a mon meillleur compagnon dans les moments de tristesse et nostalgie pour ma terre natale. Grace a lui je ne muis jamais senti coupé de la kabylie meme si je ny ai pas mis les pieds depuis un demi siecle

visualisation: 2 / 3