Remous dans les structures du FLN à Tiaret

Pendant les dernières législatives des bagarres ont éclaté entre militants du FLN a Tiaret.
Pendant les dernières législatives des bagarres ont éclaté entre militants du FLN a Tiaret.

Les élections locales ont mis à nu les différences qui existent entre les militants, en général, et les élus locaux, en particulier du FLN au niveau de la wilaya de Tiaret.

En effet, la mouhafadha du FLN a été traversée par des perturbations dans ses rangs ces derniers jours. Les premiers signes de mécontentement sont apparus, mercredi, à Tiaret. Un sit-in de militants et des candidats écartés des listes pour les prochaines élections locales a été organisé devant le siège de la mouhafadha.

En outre, les frondeurs de six kasmas, contestent aussi, la "mainmise" sur le parti par ceux qui chapeautent la confection des listes.

Dans un communiqué rendu public et remis à la presse locale, les contestataires ont dénoncé les méthodes de travail de certaines commissions communales et de wilaya chargées d’étudier les dossiers de candidatures.

Le mécontentement et les bras de fer s’expriment au niveau de la hiérarchie et les têtes de liste de la commune de Tiaret et de l'APW. Ils ont particulièrement meublé le quotidien de l’ex-parti unique qui a opté pour le maire sortant pour la commune de Tiaret ainsi qu'un ex-secrétaire général de la direction d'éducation de la wilaya de Tiaret comme tête de liste APW, un choix qui a suscité des remous tant parmi les candidats écartés que chez la base militante.

D'autres informations soutiennent que les militants du FLN n'ont pas pu déposer la plupart des listes à temps aux services de la réglementation de la wilaya de Tiaret (DRAG), par défaut de ponctualité, ce que signifie le rejet des listes par le système informatique relié directement avec les services du Ministère de l’Intérieur.

K. O.

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?