L'Algérie exportera pour 31 milliards de dollars d'hydrocarbures à la fin 2017

L'Algérie exportera pour 31 milliards de dollars d'hydrocarbures à la fin 2017

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, a annoncé mardi que les exportations des hydrocarbures atteindra 31 milliards de dollars à la fin 2017, ce qui représente près de la moitié des exportations des hydrocarbures du pays enregistrées en 2014 et plus de 3 milliards de dollars par rapport aux exportations de 2016.

M. Raouia a indiqué lors de la présentation du projet de loi complétant et modifiant l'ordonnance relative au crédit et à la monnaie devant la commission des Finances et du budget à l'Assemblée populaire nationale (APN), que les ressources en devises, dépendant fortement des recettes des exportations des hydrocarbures, régressent progressivement depuis le deuxième semestre 2014 en raison du recul constant des cours du pétrole qui ont chuté de 58 dollars le baril entre la fin mai 2014 et fin juillet 2017.

Le ministre a expliqué qu'en raison de la tendance à la baisse des prix du pétrole brut, les exportations algériennes des hydrocarbures sont passées de 60,3 milliards de dollars en 2014 à 32,7 milliards de dollars en 2015, à 27,1 milliards de dollars en 2016 et à 18,7 milliards de dollars au cours des sept premiers mois de l'année 2017.

Le ministre a en outre fait savoir que la fiscalité pétrolière recouvrée jusqu'à juin 2017 était de 1.100 milliards de dinars, soit 60% de celle recouvrée à la même période en 2014.

M. Raouia a affirmé que selon les prévisions mondiales, il n'y aura pas de reprise des cours de pétrole à court et à moyen termes et le prix se stabilisera à 50 dollars le baril, alors que l'équilibre du budget de l'Etat nécessite un baril de pétrole de 70 dollars pour l'année 2017.

Concernant les réserves de change qui ont atteint 105,8 milliards de dollars à la fin juillet dernier, pourraient régresser pour atteindre 97 milliards de dollars à la fin de l'année 2017, a-t-il indiqué.

APS

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

ça veut dire 2, 5 Milliards par mois et que 18, 7 milliards sont déjà consommés à fin juillet, en plus apparemment de 10 milliards tirés des réserves de changes,

donc au total ce sont 28, 7 milliards de dépenses en dollars au 31 juillet 2017, mais en quoi?

et au 31 décembre et pour les 5 derniers mois de 2017 il y aura 12, 5 milliards usd de dépenses (le reste des recettes prévues donc et peut être aussi 8 milliards de plus tirés des réserves de changes) soit 20, 5 milliards usd

donc au total ça fera 48, 7 milliards usd pour 2017,

c'est clair qu'il n' y a pas d'austérité du tout

et ceci explique le limogeage du ministre des finances benkhalfa qui prônait une meilleure maitrises des dépenses,

si on dépense toutes les recettes en période de crise ça veut dire que les décideurs sont des fous tout simplement,

avatar
rabah Benali

Bonjour. 31 MMM de dollars en 2017 !! Parfait, en principe, combinés à la planche à billets dinar national, cette "ch'kioura" suffira largement à continuer à rassasier, encore quelques mois, le tube digestif DZ. Tube mis sur modus de fonctionnemnt; "low opération". Tube qui doit apprendre de nouveau hélas, à se contenter du minimum requis avant de passer bientôt en modus en boucle Fellag, à savoir; secssou, macarone, loubia - loubia macarone, secssou, macarone, macarone, loubia etc... Ces 31 MMM sont une bonne nouvelle en soit. "Al baraka fel' ghlil", en attendant d'allez chez madame ma chérie La Garde au FMI. Et qui a dit que notre daoauassou est softe !!?? (Daouassou = Malédiction pour ce qui ne comprennent pas la langue de leurs ancêtres) Rabah Benali.

visualisation: 2 / 3