Pourquoi il ne faut pas se manquer pendant le mercato

Mbappe et Naymar.
Mbappe et Naymar.

Papier Sponsorisé. Avec la fin du mercato il y a un mois maintenant et le début du championnat, l’heure des premiers bilans a sonné pour les différents clubs d’Europe. Évidemment, cette année, le PSG a attiré tous les regards, au même titre que Manchester City. Les deux clubs les plus dépensiers d’Europe ont, cette année, pas flanché lors du marché des transferts afin de s’offrir une équipe des plus compétitives, dans l’objectif de remporter la Ligue des Champions. Côté Parisien, Nasser Al-Khelaïfi s’est offert deux des joueurs les plus bankable du moment : Neymar et Kylian Mbappé. Les deux joueurs représentent près de 400 millions d’euros d’investissement, de quoi donner le tournis aux écuries européennes mais aussi à l’UEFA. Côté Mancunien, Bernardo Silva, Kyle Walker, Benjamin Mendy, Ederson sont tous arrivés pour au moins 50 millions d’euros chacun.

Avec ce mercato de tous les records, Bwin s’est penché sur l’attitude des différents clubs au cours du marché des transferts. Le site de paris sportifs s’est d’abord focalisé sur les équipes qui ont fait l’achat le plus cher de leur championnat sur les 10 dernières saisons. Ainsi, près des deux tiers des équipes (31/50) finissent la saison en première ou seconde position et elles ont 86% de chance de finir dans le top quatre après cet achat. Côté parisien donc, on espère retrouver la première place du championnat. À Manchester, les dirigeants ont recruté plusieurs éléments de poids, en misant 50 millions d’euros de moyenne sur chaque joueur.

Dans le même temps, le fait de bien recruter est une variable importante dans la plus grande compétition européenne, la Ligue des Champions. Si une écurie « manque » son mercato, en ne recrutant pas un joueur du top 10, un peu moins de 50% des équipes ne se qualifieront pas l’année suivante. L’exemple de Leicester peut être pris en compte. Champions d’Angleterre en 2016, les Foxes ont manqué leur recrutement estival, malgré avoir conservé deux des grands artisans du titre : Marhez et Vardy. L’international Algérien, qui était proche d’un départ cet été, a alors vécu une saison galère avec les pensionnaires du King Power Stadium, pour le plus grand désarroi de la sélection algérienne. À l’inverse, Faouzi Ghoulam, titulaire indiscutable au Napoli, profite, chaque saison, d’un recrutement de qualité du côté du San Paolo, de quoi conserver une attractivité européenne et une place en LDC chaque année.

Un investissement intelligent a été fait du côté de Liverpool l’an passé. En recrutement Sadio Mané pour plus de 50 millions d’euros, soit un peu plus de la moitié du budget des Reds, la formation de Jürgen Klopp a remporté 16 points en plus que la saison précédente. Un bond en avant non négligeable puisque les Reds ont retrouvé la Ligue des Champions cette année. À Marseille aussi, le dernier mercato estival a été marqué par le grand retour de Dimitri Payet au Vélodrome. Transféré pour 35 millions d’euros, soit 60% du budget phocéen, le numéro 10 olympien a offert une progression de 14 points en Ligue 1. De quoi permettre au Vélodrome de retrouver la Ligue Europa, et une place importante dans le championnat de France. Le mercato représente donc un véritable bras de fer entre toutes les écuries afin de s’offrir les meilleurs joueurs…

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (0) | Réagir ?