La Gendarmerie ouvre une enquête sur l'agression présumée d'un citoyens à Aïn Meriem

La Gendarmerie ouvre une enquête sur l'agression présumée d'un citoyens à Aïn Meriem

Selon une source bien informée, les services territorialement compétent de la Gendarmerie nationale relevant de la wilaya de Tiaret ont diligenté une enquête au sujet d'une agression physique dont aurait été victime un citoyen dans un barrage de la gendarmerie nationale relevant du l'escadron de sécurité routière (ESR) de la wilaya de Tiaret.

En effet, la Gendarmerie nationale a entamé les investigations nécessaires dans l'affaire d'une agression d'un gendarme à l'encontre d'un citoyen au niveau d'un barrage entre le village d'Aïn Meriem et Si El-Haouès, à 21 km à l'est du chef-lieu de wilaya, le 20 septembre dernier. Cette agression a entraîné des heurts sporadiques dans ce village paisible et la fermeture de la RN 40 par des citoyens en colère.

On a appris d'une source digne de foi que l'individu en question a, toutefois, nié catégoriquement avoir été agressé par un gendarme lors de son audition. Un certificat de la médecine légale avec une incapacité de zéro jour lui a même été délivré.

Cependant, notre source affirme que les enquêteur prendront les mesures disciplinaires qui s'imposent une fois terminée l'enquête.

Pour rappel, un autre gendarme accusé d'un acte similaire à l'encontre du journaliste du quotidien francophone "Reflexion" M. Berrbiha Abdelkader, en juillet dernier, a fait l'objet d'une sanction disciplinaire sévère auprès de sa hiérarchie.

Khaled Ouragh

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
deradji nair

Pas de doute c'est toujours le policier ou le gendarme qui sont accusés et punis sinon révoqué meme pour un petit voyou ou une p.. juste pour contenté la rue et preuve y est l'agressé lui meme reconnait qu'il n'a jamais été agressé et un certificat médical fait foi. Alors qui va-t-on punir puisque on parle encore de sanctios ? Messieurs les gendarmes et les policiers tendaient vos joues aux gifleurs et avec un grands sourire s. v. p. merci de la photo.