Touati Merzoug entame une énième grève de la faim

Touati Merzoug encourt 25 ans de prison selon Reporters sans frontières.
Touati Merzoug encourt 25 ans de prison selon Reporters sans frontières.

Ce jeune blogueur de 25 ans a été incarcéré le 18 janvier, dans la prison d'El Khemis (Bgayet) après avoir mis en ligne sur son blog elhogra une interview avec une personnalité israélienne.

"Touati Merzoug entre dans sa troisième grève de la faim, depuis son arrestation le 18 janvier 2017. Sa demande de mise en liberté, la convocation des témoins ont été rejetées; et sa plainte déposée dans l'enquête reste sans réponse", informe maître Salah Dabouz, avocat de Touati Merzoug. Le jeune homme désespère derrière les barreaux de voir ses revendications entendues.

"La justice a refusé de convoquer les témoins, elle a refusé de me libérer en attendant mon procès. Tout ce que j’ai demandé est rejeté. Je continuerai ma grève de la faim jusqu’à ma libération ou … la mort", a confié le blogueur à sa mère rapporte notre confrère El Watan dans son édition d'aujourd'hui.

Ce jeune blogueur a entamé une grève de la faim début septembre. En vain.

Merzoug Touati est poursuivi en justice pour "intelligence avec une puissance étrangère". Rien que ça ! Un chef d’inculpation qui pourrait lui valoir, selon l’article 71 du Code pénal algérien, entre dix et vingt ans de réclusion.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Massine Ait Ameur

Liberez Merzoug; ce monsieur est victime d'un acte politique fomente par une politique d'autruche au Moyen Orient. On a bien vu Boutef parler au premier ministre Istraelien ? le prince du Qatar visite Israel, Les pays arabes avoir des relations diplomatiques avec ce meme pays. Alors un blogueur, de surcroit Kabyle, n'as rien a foutre de cette megalomanie politique. les Arabes occupent l'Afrique du Nord, n'est ce pas, mais c'est halal pour eux.