"La bataille d'Alger" toujours indigeste

Scène de "La bataille d'Alger".
Scène de "La bataille d'Alger".

Dans l'hebdomadaire Télérama de cette semaine, page 96, un article consacré au film « La bataille d’Alger »: "La bataille qui a nourri tant de combats" des œuvres d'un éminent critique.

L’auteur de l’article ne porte que très peu d’intérêt au contenu du film. Il se préoccupe davantage de deviser sur le film de Pontecorvo au second degré pour évacuer son objet, de ce dont il parle.

Pas un mot sur le fait que le film ait été interdit de salles de cinéma en France pendant des décennies et quand il est projeté aujourd’hui c’est à un public confidentiel, à des horaires où le bon peuple de France en est à son énième cauchemar ou sur des chaînes cryptées.

A l’inverse du cinéma américain qui regarde lucidement l’histoire de son pays, le cinéma français (à l’exception d’initiatives courageuses mais soigneusement confinées) préfère se bercer d’illusions sur les "bienfaits" d’une colonisation, protégés par la loi, qui scandalise les historiens et rire le reste du monde.

Samuel Douhaire n’a rien trouvé de plus subliminalement intelligent que de mettre un accent pitoyable et ridicule sur la coïncidence entre le tournage du film et le "coup d’Etat de Boumediene". On se console comme on peut.

Sa famille y aurait-elle laissé un patrimoine immobilier, quelques hectares de vignoble arrachés au phylloxéra ou encore quelques fables en héritage ?

Frédéric Strauss a été plus honnête dans son commentaire il y a 10 ans.

Si quelqu'un a la charité de transmettre à Télérama (injoignable par le commun des lecteurs)

Djeha

P. S.: Pendant ce temps là, alors que la mémoire de ceux qui ne sont plus là pour se défendre sont passés en pertes et profits, la bande à Ouyahia avec ses copains "syndiqués" se demandent comment continuer à siphonner ce qui reste dans le pot commun tout en laissant assez de chutes de table au peuple souverain pour qu'il ne casse pas la baraque.

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
s@ber68 .

Par contre d'autres médias français ont rendu hommage à ce majestueux film du cinéma mondial, la chaine Ciné + Classic va consacrer une soirée spécial sur la bataille d'Alger durant la soirée du lundi soir 11 septembre, à partir de 20h50 (heure française) suivi d'un documentaire réalisé en 2017 par Malek Bensmail, le documentaire intitulé : " La bataille d'Alger, un film dans l'histoire " où il évoque les condition dans les quelles le film est tourné, les acteurs, la rencontre de Yacef Saadi avec le réalisateur italien Pontecorvo, son impact qu'il a eu sur les mouvements révolutionnaires, entre autres, les combattants palestiniens, les mouvements des droits civiques afro-américains, les révolutionnaires latino-américains etc et surtout l'intérêt qu'il a suscité au sein de l'armée américain quand le film a été projeté aux officiers us dans les locaux du Pentagone et même ce film a intéressé les dictateurs latino-américains dont le film a servi de modele dans leur guerre qu'ils ont mené avec leurs escadrons de la mort contre les opposants de gauche

* Ciné + Cinéma - (regardez la 4e et la 6e bande annonce) :

http://www. cineplus. fr/pid5889-cine-classic. html?vid=1457964

* La chaine Histoire va diffuser aussi ce documentaire, le 27 septembre à 20h40 (heure française) : http://www. histoire. fr/actualités/la-bataille-d’alger-un-film-dans-l’histoire

avatar
oziris dzeus

juste pour la période 1954-1962 on aurait pu faire une centaine de films es comme "la bataille d'alger" de pontecorvo

mais la france veille au grain,

quand on sait que "hors la loi" de bouchareb est toléré en france et pas celui de pontecorvo, on ne se pose pas de questions, on a toutes les réponses,

le film "hors la loi" de bouchareb est une insulte totale à l'histoire de la guerre de libération, ses héros, et à l'algérie et aux algériens qui sont montrés comme étant des sous hommes et ce de part son contenu, sa distribution et ses scènes recyclés de films américains sur la mafia et le grand banditisme,

le colonialisme français et le pire crime de toute l'histoire de l'humanité,

l'Etat français a commis des crimes abominables contre des populations qui étaient sous sa protection -et mêmes les pieds noirs- et pas seulement en algérie, des crimes relevant du nazisme, de l'apartheid, de l'esclavagisme, et du pire racisme,

la france est responsable des crimes de ses politiques, ses forces armées et ses milices, contre des peuples qui l'ont libérée de l'occupation allemande,

avatar
allilou aghroum

C'est comme ce chameau qui critique la seule bosse du dromadaire !!!