Hamid Sadmi prend la présidence de la JS Kabylie

Hamid Sadmi
Hamid Sadmi

L'ancien défenseur international Abdelhamid Sadmi a été désigné jeudi président du directoire de la JS Kabylie club évoluant en Ligue 1 Mobilis de football lors de l'assemblée générale ordinaire des actionnaires du club SSPA/JSK.

Est-ce la fin de la descente aux enfers pour la JSK ? L'espoir commence à revenir au sein des inconditionnels du club de la Kabylie depuis déjà l'annonce du limogeage de Hannachi mais surtout après l'arrivée de Hamid Sadmi à sa place.

En effet, le club le plus titré d'Algérie est sans président depuis le retrait de confiance par le Conseil d'administration (CA) à Mohand Chérif Hannachi en août dernier, en poste depuis 1994. La nomination de Sadmi a été prise par le Comité de surveillance de la JSK conduit par Malik Azlefet qui gérait provisoirement les affaires du club depuis le 7 août dernier.

"Je remercie les membres du Comité de surveillance et du club sportif amateur (CSA) pour la confiance. Je suis là pour l'intérêt de la JSK, car je suis un enfant du club. Je veux être un rassembleur de tous les gens qui portent ce club dans leur coeur", a déclaré Sadmi à l'APS . La JSK a connu lors de la saison passée (2016/2017) des moments difficiles et était très proche d'une rétrogradation en Ligue 2 pour la première fois de son histoire.

Avec APS

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

cette fois c'est en ligue 2 que finira la JSK,

en france aulas est président de lyon depuis 1987,

en italie la juve est dirigée par la famille agnelli depuis 1923,

une femme dirige le royaume uni, le canada, l'australie, et la nouvelle zelande depuis 1953, des pays répartis sur les 4 coins de la planète,

le probléme ce n'est ni l'age ni la durée mais la compétence,

et dans le cas de la JSK il est clair que le nouveau président sera un fusible grillé d'ici la 5éme journée, et que ceux qio ont demis () hannachi sont des incompétents et des peureux sinon ils auraient pris sa place pour assumer les responsabilités d'un grand club comme la JSK,

ce qu'il faut pour les équipes de foot algériennes c'est de grands patrons d'entreprises qui savent gérés,

il y eu une tentative avec le jeune rebrab avec kouba mais il s'est fait piégé par la pègre du foot qui ne veut de changement sérieux et compétant,

dans le foot y a le prestige et beaucoup d'argent et c'est pour ça que certains acceptent et supporte de se faire insulter chaque semaine,

avatar
moh arwal

Monsieur je sais tout n' aime pas la jsk apparement, il était sans doute content de la voire couler a pic avec Hanachi

avatar
Massinissa Umerri

La "competance" dont vous parlez, depend biensur de la mission du Club et celle de la JSK vous echappe gravement.