Vague d'arrestations de militants de Jil Jadid et de citoyens à Alger

Les protestataires portaient des t-shirts sur lesquels est inscrit le chiffre 102
Les protestataires portaient des t-shirts sur lesquels est inscrit le chiffre 102

Noureddine Oukrif, membre de l'exécutif de Jil Jadid, ainsi que des militants comme Amira Bouraoui et citoyens ont été embarqués par des policiers à Alger.

Dans un communiqué qui nous est parvenu, Jil Jadid annonce que Noureddine Oukrif et un certain nombre de militants sont arrêtés depuis ce matin à Alger et sont retenus dans un des commissariats. Leur tort ? Ils ont participé à un rassemblement habillés de t-shirt portant le chiffre 102, qui suggère l'article de la constitution qui précise les conditions de destitution du président.

Le parti Jil Jadid qui dénonce ces arrestations estime que c'est une grave atteinte à la liberté d'expression, individuelle et collective. Il faut rappeler que le président de Jil Jadid a appelé à l'application de l'article 102 de la Constitution. Donc la destitution du président Bouteflika.

Dans le même sillage, nous avons appris que de nombreux commerces ont été fermés au centre-ville d'Alger.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

pourquoi le chef de jil djadid n’était pas de la manif pour se faire arrêter et devenir un mandela ou un walesa

non le chef de JD écrit sur twitter " si on voit notre chef on se taira à jamais"

le chef supréme on le voit selon les circonstances et ses capacités,

le chef de jil djadid n'est pas tellement différent du chef supréme, personne ne le voit, il ne sort pas, et il ne se montre pas mais lui normalement il n'est pas malade ni diminué physiquement

il faudra d'abord destituer l'opposition suivant l'article 201..., pour incapacité à tenir son rôle et déficiences mentales de ses dirigeants atteints de paralysie du cerveau au contraire du chef supréme,

ils sont tous malades, pouvoir et opposition et les habitants se régalent du spectacle burlesque auquel ils s'adonnent,

avatar
Toufik KLOUL

V I V E L'ARTICLE 1 0 2

Vivement un état de droit et de devoirs qui fera jaillir la lumière sur notre pays que vous saccagez depuis 50 ans au nom d'une révolution à laquelle vous avez participé en écumant les bordels hors du terrain

Hacha elli ma yesthalch (Ils se reconnaitront).

visualisation: 2 / 3